Eurosport

Undecima ou nouvelle ère : Nadal - Thiem, le choc final

Undecima ou nouvelle ère : Nadal - Thiem, le choc final

Le 09/06/2018 à 23:41Mis à jour Le 10/06/2018 à 14:02

ROLAND-GARROS 2018 – Depuis que Rafael Nadal est redevenu lui-même, personne n'a pu entraver son irrésistible marche triomphale à Paris. Tenant du titre, le Majorquin vise dimanche une onzième couronne à Roland-Garros. Son dernier obstacle, Dominic Thiem, n'est pas le plus simple sur le papier. Mais un succès de l'Autrichien aurait quand même valeur de tremblement de terre.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Le contexte

La présence de l'un est une évidence. Celle de l'autre relève d'une certaine logique. Celui qui aurait somnolé ces deux dernières semaines pour se réveiller aujourd'hui n'aurait donc pas de quoi avaler de travers en découvrant que la finale de Roland-Garros mettra aux prises dimanche Rafael Nadal et Dominic Thiem.

Quand il est à 100% physiquement, le Majorquin est un finaliste presque automatique Porte d'Auteuil. 2018 n'aura pas dérogé à la règle même si, contrairement à l'année dernière, il a laissé trainer un set en route, en quart de finale, contre Diego Schwartzman. Sans l'intervention de la pluie, ce match aurait même d'ailleurs pu être plus compliqué encore.

Reste que, même s'il a parfois été plus dominateur, Nadal a tout de même connu un parcours relativement tranquille et la façon dont il a détruit Del Potro en demi-finale témoigne encore de sa marge sur la concurrence. Jamais battu à Roland-Garros après les quarts, il est l'ultra-favori de cette finale, aussi bien pour l'ensemble de son œuvre depuis treize ans, qu'au vu des quinze derniers jours ou des derniers mois.

En face, il n'est pas beaucoup plus sidérant de trouver Dominic Thiem. Après le tirage au sort, les trois principaux clients du bas de tableau se nommaient Zverev, Thiem et, juste en-dessous, Djokovic. Le Serbe, à qui il manque encore un petit, voire un gros quelque chose, a calé en quarts contre Marco "Cendrillon" Cecchinato, ensuite dominé par Thiem. Quant à Zverev, il a payé ses trois matches en cinq sets de suite et a été cuit à point par le même Thiem en quarts.

Elle a donc plutôt de l'allure cette affiche, mais on aimerait surtout qu'elle débouche sur un vrai match. Avec Nadal d'un côté du court, sur terre battue, ce n'est jamais garanti. Ce serait pourtant une bonne nouvelle pour un tournoi assez fade globalement. Il n'y a pas vraiment eu de feu d'artifice durant deux semaines Porte d'Auteuil, mais si Nadal et Thiem avaient la bonne idée de sortir un sublime bouquet final, tout serait oublié. Reste quand même l'hypothèse d'un dernier pétard mouillé, pas la moins absurde malheureusement.

Rafael Nadal

Rafael NadalGetty Images

Face-à-face : Un duel 100% terrien

Là, au moins, nous avons des points de repères. Nadal et Thiem vont s'affronter dimanche pour la dixième fois, et tous leurs matches ont eu lieu sur une seule et même surface : la terre battue. C'est donc presque une performance pour l'Autrichien de n'être mené que 6-3 par la référence ultime de l'ocre. En dehors de leur première rencontre, en 2014, ici-même à Roland-Garros, tous leurs duels se sont tenus entre 2016 et aujourd'hui, donc récemment ou très récemment.

Dominic Thiem s'est imposé pour la première fois en février 2016 à Buenos Aires avant de récidiver à Rome l'an passé puis à Madrid cette année. Mais leur vrai combat de référence en trois sets gagnants remonte à Roland-Garros 2017. Et là, en demi-finale, il n'y avait pas eu photo, Nadal s'imposant 6-3, 6-4, 6-0.

Vidéo - Inarrêtable, Nadal n'a laissé que 7 jeux à Thiem : sa qualification pour la finale en vidéo

02:47

Leur parcours

Rafael Nadal

  • 1er tour – Simone Bolelli 6-4, 6-3, 7-6
  • 2e tour – Guido Pella 6-2, 6-1, 6-1
  • 3e tour – Richard Gasquet 6-3, 6-2, 6-2
  • 8e de finale – Maximilian Marterer 6-3, 6-2, 7-6
  • Quart de finale – Diego Schwartzman 4-6, 6-3, 6-2, 6-2
  • Demi-finale – Juan Martin Del Potro 6-4, 6-1, 6-2

Dominic Thiem

  • 1er tour – Ilya Ivashka 6-2, 6-4, 6-1
  • 2e tour – Stefanos Tsitsipas 6-2, 2-6, 6-4, 6-4
  • 3e tour – Matteo Berrettini 6-3, 6-7, 6-3, 6-2
  • 8e de finale – Kei Nishikori 6-2, 6-0, 5-7, 6-4
  • Quart de finale – Alexander Zverev 6-4, 6-2, 6-1
  • Demi-finale - Marco Cecchinato 7-5, 7-6, 6-1

Quatre stats à avoir en tête

6. Le nombre de sets perdus par Rafael Nadal en dix finales à Paris. C'est peu. Federer lui en a pris trois (un en 2006, un en 2007, un en 2011), Djokovic deux (un en 2012, un en 2014) et Puerta un (2005). Nadal l'a emporté quatre fois en trois manches, contre Federer (2008), Söderling (2010), Ferrer (2013) et Wawrinka (2017). Jamais il n'a été poussé aux cinq sets. La dernière finale en cinq manches remonte d'ailleurs à 2004, entre Gaudio et Coria, juste avant l'avènement de l'ère Nadal.

11. Si la decima avait une portée symbolique unique, un onzième titre de Nadal dimanche n'en serait pas moins historique. Hommes et femmes confondus, seul Margaraet Court a en effet remporté onze fois un même tournoi du Grand Chelem, en l'occurrence l'Open d'Australie. L'Espagnol serait donc le deuxième à accomplir cette performance.

25. Symbole du vieillissement du top niveau mondial avant l'émergence, enfin, d'une nouvelle génération depuis dix-huit mois, Dominic Thiem est le premier finaliste de Roland-Garros âgé de moins de 25 ans depuis huit ans. Le dernier n'était autre que Rafael Nadal, en 2010. Le Majorquin avait tout juste 24 ans. Sept finales de suite sans joueurs de moins de 25 ans impliqués, c'était du jamais vu dans l'histoire du tournoi.

150. S'il s'impose dimanche, Dominic Thiem sera le 150e vainqueur de l'histoire du Grand Chelem chez les hommes. Le 149e attend son successeur depuis un petit moment maintenant : il s'agit de Marin Cilic, lors de l'US Open 2014. Depuis, il n'y a plus eu de nouveau vainqueur dans un Majeur, les 13 derniers titres ayant été enlevés par Djokovic (5), Federer (3), Nadal (2), Wawrinka (2) et Murray (1). Pour ces cinq-là, ce n'était pas une nouveauté...

Dominic Thiem - Roland Garros 2018

Dominic Thiem - Roland Garros 2018Getty Images

Ils l'ont dit

Rafael Nadal : "Quand la saison sur terre battue commence, on sait que Dominic va être un des personnages importants. Et peut-être encore plus ici parce qu'il est fort physiquement. Il est un adversaire complexe. C'est clairement un des meilleurs joueurs du monde sur cette surface. Si je ne joue pas à mon meilleur niveau, ce sera presque impossible de gagner."

Dominic Thiem : "Je ne sais pas si c'est une éclosion. J'étais en demi-finale ces deux dernières années, donc je dirais juste que j'ai gravi une marche supplémentaire en atteignant la finale. C'est un grand challenge pour moi maintenant de jouer cette finale contre Nadal."

Notre avis

Il faut, au minimum, être très audacieux, pour ne pas dire plus, pour envisager une défaite de Rafael Nadal en finale de Roland-Garros. Le Chatrier est son jardin, quand le titre est en jeu, la clôture est plus que jamais délicate à franchir. La bonne nouvelle pour l'intérêt potentiel de cette finale, c'est que Dominic Thiem est peut-être le plus à même aujourd'hui sur le circuit de tenter de type d'escalade. Mais les chances de réussite n'en demeurent pas moins faibles.

Gagner un set contre Nadal serait déjà une performance de la part du bizuth autrichien. Deux, ce serait une grande première dans une finale du Majorquin à Paris. Trois ? Ce serait un coup de tonnerre et une façon exceptionnelle pour Thiem de s'installer dans la cour des très grands. Si ce n'était pas Nadal en face, on serait tenté de croire que son heure est venue. Malheureusement pour lui, le père Rafa est toujours là.

Notre pronostic : Nadal en trois (ou quatre) sets

Vidéo - Finale de rêve, héritier, domination : 3 raisons de regarder Thiem-Nadal

01:56
0
0