Getty Images

11-9 au 5e, 4h33 de folie : Paire a gagné un match titanesque contre Herbert

11-9 au 5e, 4h33 de folie : Paire a gagné un match titanesque contre Herbert

Le 29/05/2019 à 21:11Mis à jour Le 30/05/2019 à 00:56

ROLAND-GARROS - C'était un match démentiel. Parti pour s'imposer tranquillement en trois sets, Benoît Paire a finalement dû batailler pendant 4h33 et 5 sets pour venir à bout d'un incroyable Pierre-Hugues Herbert (6-2, 6-2, 5-7, 6-7, 11-9), mercredi, lors du 2e tour devant un public du Suzanne-Lenglen conquis. Frustré par le retour de l'Alsacien, Paire a fait preuve d'une force mentale incroyable.

Benoît Paire et Pierre-Hugues Herbert s’en souviendront. Les deux Français ont livré un duel mémorable, mercredi, sur le court Suzanne-Lenglen. Et c’est finalement l’Avignonnais qui s’est imposé en cinq sets (6-2, 6-2, 5-7, 6-7, 11-9) et 4h33 de jeu à la tombée de la nuit, au terme d’un match aux deux visages : d’abord totalement dominé par lui, puis très équilibré. Il affrontera l’Espagnol Pablo Carreño Busta, vendredi prochain, pour décrocher une place en 8e de finale.

Quel combat ! Malgré leur amitié, Benoît Paire et Pierre-Hugues Herbert ne se sont pas épargnés. Par leur volonté farouche de ne rien céder, les deux Tricolores ont offert un final exceptionnel aux spectateurs du Lenglen mercredi. Et pourtant, ce choc fratricide n’était pas parti pour rester dans les annales de cette édition 2019 de Roland-Garros, tant les deux premiers sets et demi ont été à sens unique.

Vidéo - Paire a combattu ses démons et un incroyable Herbert pour s'offrir son plus beau succès

02:55

Un Herbert fantomatique puis renaissant

Herbert a d’abord semblé vidé par les efforts consentis deux jours plus tôt face à Daniil Medvedev auquel il avait remonté deux sets aux premier tour. Et Paire, sur la lancée de son titre lyonnais et de son entrée en lice convaincante face à Marius Copil, en a bien profité. Dominateur dans les séquences courtes comme lors des longs échanges, l’Avignonnais a logiquement pris rapidement le large au score, menant deux sets à rien, avec un break dans le troisième.

C’est alors que l’improbable s’est produit : Herbert a commencé à mieux servir, à retrouver du dynamisme, et Paire s’est crispé de son côté. Après avoir cédé le troisième set (6-2, 6-2, 5-7), l’Avignonnais a bien semblé se reprendre, s’offrant un break d’avance rapidement dans le quatrième en empilant les coups gagnants (84 au total) surtout côté revers. Mais au moment de servir pour le match à 5-4, l’Avignonnais a à nouveau perdu son sang-froid : deux fautes en coup droit, une double faute, un smash raté et il laissait son adversaire revenir sur un break blanc.

Vidéo - "Ce qu'il y avait de plus difficile pour lui, Paire l'a réussi ce soir"

01:18

Paire a su maîtriser ses nerfs

Herbert a ensuite sauvé une première balle de match dans le tie-break avant de le chaparder 8 points à 6 et que la partie ne bascule dans la folie. L’Alsacien a poussé son avantage psychologique en breakant Paire d’entrée de cinquième set (6-2, 6-2, 5-7, 6-7, 0-2) et semblait alors pouvoir réussir une deuxième "remontada" en deux jours. Au bord de l’implosion, Paire a toutefois pris sur lui pour revenir deux fois au score, et les deux rivaux ont ensuite été intraitables sur leurs engagements respectifs.

La fin de match a atteint des sommets : Paire et Herbert ont enchaîné les points d’anthologie à coups d’amorties, de lobs et de montées à contre-temps. Et alors que l’obscurité rendait le jeu de plus en plus aléatoire, l’Avignonnais a produit un effort ultime à 10-9 sur le service adverse pour l’emporter sur sa troisième balle de match ! Ses deux tournois sur terre gagnés, la confiance accumulée et l’atmosphère de Roland y sont sûrement pour beaucoup. Mais une question s’impose désormais : pourra-t-il récupérer en vue du 3e tour pour espérer une deuxième semaine à Paris ?

Herbert et Paire
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0