Eurosport

Federer - Nadal, le choc des indémodables

Federer - Nadal, le choc des indémodables
Par Eurosport

Le 07/06/2019 à 12:25Mis à jour

ROLAND-GARROS - Une demi-finale de rêve entre deux légendes vivantes, attendue avec délectation vendredi à Roland-Garros. Mais aussi une équation complexe : jamais Roger Federer n'a réussi à vaincre Rafael Nadal Porte d'Auteuil. A presque 38 ans, le défi est immense pour le Suisse. Est-il impossible à relever ?

Le contexte

Roland-Garros est gâté. Non seulement Roger Federer a décidé de revenir après quatre ans d'absence, mais il a réussi à atteindre le dernier carré. Rendue possible par le tirage au sort, la demi-finale de rêve du bas de tableau aura donc bien lieu entre le revenant suisse, dont la présence si loin dans la quinzaine ne pouvait être tenue pour garantie, et Rafael Nadal, évidemment au rendez-vous. La fin d'une double attente puisque si Federer n'avait plus mis les pieds Porte d'Auteuil depuis 2015, il faut remonter encore quatre ans plus loin pour trouver trace d'un duel sur la terre parisienne entre les deux meilleurs ennemis du circuit.

Federer-Nadal, ou l'éternel classique tennistique du XXIe siècle. Nadal à Roland, ou l'éternel défi pour Federer, incapable de s'imposer lors des cinq premiers rendez-vous entre les deux hommes, dont quatre finales. Beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis leur dernière rencontre sur terre battue, à Rome, en 2013. Seule certitude, en dépit de ses résultats un peu moins probants en ce printemps 2019, Nadal reste Nadal sur terre. Il a certes perdu un set en route, en 16es de finale contre David Goffin, mais sans jamais être menacé, ni de près ni de loin.

Roger Federer a lui aussi laissé filer une seule manche, lors de son quart de finale contre Stan Wawrinka. Physiquement, il arrivera frais, surtout en ayant eu trois jours de récupération. Le Bâlois le sait, il s'attaque à une montagne et le voir s'imposer pour la première fois de sa carrière en trois sets gagnants sur terre contre Nadal aurait quelque chose d'absolument extravagant. Cela dit, le simple fait qu'il puisse avoir cette opportunité devant lui tient, sinon du miracle, au moins d'une forme de prouesse. En revenant sur terre, Federer a démontré qu'il n'avait pas eu tort. Mardi, il a confié la vraie raison de son retour : y rejouer Nadal. Un défi à sa démesure.

Vidéo - Federer : "Si je suis revenu sur terre, c’est aussi peut-être pour jouer Rafa"

00:49

Leur parcours

Roger Federer

1er tour : Lorenzo Sonego (Ita) – 6-2, 6-4, 6-4
2e tour : Oscar Otte (All) – 6-4, 6-3, 6-4
3e tour : Casper Ruud (Nor) – 6-3, 6-1, 7-6
8e de finale : Leonardo Mayer (Arg) – 6-2, 6-3, 6-3
Quart de finale : Stan Wawrinka (Sui) - 7-6, 4-6, 7-6, 6-4

Vidéo - Deux gladiateurs pour un duel haletant : Les temps-forts de Federer-Wawrinka

02:55

Rafael Nadal

1er tour : Yannick Hanfman (All) - 6-2, 6-1, 6-3
2e tour : Yannick Maden (All) - 6-1, 6-2, 6-4
3e tour : David Goffin (Bel) - 6-1, 6-3, 4-6, 6-3
8e de finale : Juan Ignacio Londero (Arg) - 6-2, 6-3, 6-3
Quart de finale : Kei Nishikori (Jap) - 6-1, 6-1, 6-3

Vidéo - Un cavalier seul, puis un beau combat : Nadal a écarté la menace Goffin avec la manière

02:51

Face à face

Ce sera vendredi (si le temps le permet) le 39e acte de la rivalité qui met aux prises depuis maintenant quinze ans Roger Federer et Rafael Nadal. Net avantage encore au plus jeune des deux, qui mène 23 victoires à 15 dans leurs confrontations. Un avantage acquis en grande partie grâce à la suprématie terrienne de l'Espagnol. 15 leurs 38 matches ont eu lieu sur terre battue et Nadal a capitalisé à fond dessus puisqu'il n'y a subi que deux défaites, à Hambourg en 2007 et Madrid en 2009.

Ce rapport de forces pèse évidemment lourd avant leurs retrouvailles à Roland-Garros vendredi. Roland-Garros où Nadal a d'ailleurs remporté leurs cinq précédentes rencontres. Un motif d'espoir tout de même pour Federer : il a gagné leurs cinq derniers matches, disputés en 2016 et 2017. C'était à chaque fois sur surface rapide, mais jamais le Bâlois n'avait signé une telle série contre Rafael Nadal. Bref, chacun a quelques branches auxquelles se raccrocher...

Trois stats à avoir en tête

3. Le nombre de sets perdus par Rafael Nadal en 11 demi-finales à Roland-Garros. Une manche lâchée à Roger Federer en 2005, et deux contre Novak Djokovic lors de leur duel au couteau en 2013, remporté 9-7 au 5e par le Majorquin. En dehors de ça, Rafa est un véritable boucher aux portes de la finale, à l'image de ces deux dernières années : 6-4, 6-1, 6-2 l'an dernier face à Del Potro et 6-3, 6-4, 6-0 en 2017 devant Thiem.

27. En pourcentage, c'est le taux de conversion des balles de break obtenues par Roger Federer face à Rafael Nadal lors de leurs cinq confrontations précédentes à Roland-Garros. Avec un terrible 1/17 lors de la finale 2006. En valeur absolue, Federer a pris 16 fois le service de l'Espagnol. Nadal le lui a volé à 32 reprises (47,7% de balles de break converties).

1968. A 37 ans et 308 jours, Roger Federer va devenir vendredi le plus vieux demi-finaliste de Roland-Garros depuis... 51 ans. En 1968, Pancho Gonzalez avait rallié le dernier carré à plus de 40 ans. Sur l'ensemble des quatre Majeurs, il faut remonter à l'US Open 1991 pour trouver un demi-finaliste plus vieux. C'était Jimmy Connors, six jours après son 39e anniversaire.

Ils ont dit

Roger Federer : "Ce n'était pas gagné pour moi de pouvoir jouer Rafa. Il m'a fallu cinq matches pour arriver là et c'est pour ça que je suis très heureux de pouvoir le retrouver. Si vous voulez faire quelque chose à Roland-Garros, il faut croiser Rafa un moment ou un autre. Si j'avais voulu l'éviter, je ne serais pas revenu sur terre battue."

Rafael Nadal : "C'est vraiment un match particulier. On le sait tous. Il va faire en sorte que ses dernières victoires sur moi aient du poids et de mon côté, je vais essayer de m'appuyer sur mes victoires contre lui sur cette surface. Je m'attends à ce qu'il soit très agressif, à ce qu'il vienne souvent au filet. A moi de le mettre dans une position difficile à l'échange. Je devrai être solide."

Notre avis

Un souhait, d'abord. Que la météo ne pèse pas trop sur cette affiche. Elle fait saliver, espérons qu'elle ne soit pas noyée sous les trombes d'eau redoutées ou emportée par les rafales de vent annoncées. Mais les cieux auront probablement leur mot à dire si la rencontre se tient, au moins partiellement, ce vendredi.

Rafael Nadal sera égal à lui-même. Il n'y aura pas de surprise de ce côté du filet. Mais quel Federer verrons-nous ? Mardi, contre Wawrinka, il est apparu un peu plus emprunté que depuis le début du tournoi. L'opposition était bien plus forte mais elle le sera davantage encore vendredi. Une chose est sûre, le Suisse devra jouer beaucoup, beaucoup mieux qu'il ne l'a fait contre son compatriote. Et pas sûr que cela suffise...

Roger Federer - Rafael Nadal

Roger Federer - Rafael NadalGetty Images

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0