Sofia Kenin poursuit sa quête de doublé. Lauréate de l’Open d’Australie en début d’année face à Garbiñe Muguruza, l'Américaine a rejoint Iga Swiatek en finale de Roland-Garros après sa victoire en deux sets face à Petra Kvitova (6-4, 7-5), après 1h45 de combat. Dans ce duel entre joueuses de la nouvelle génération (21 ans pour Kenin, 19 pour Swiatek), c’est bien elle qui partira favorite. Dans ce lieu si symbolique pour elle, théâtre de son retour sur les courts en 2017 après une grave blessure à la main, Petra Kvitova a échoué pour la deuxième fois en demi-finales à Paris après l'édition2012

Roland-Garros
Swiatek, une première avec la manière
10/10/2020 À 14:36

Le score de ce match est cependant plus accroché que l’impression laissée par Kenin sur le court. Consciente des difficultés de déplacement de son adversaire, la numéro cinq mondiale s’est évertuée à faire bouger Kvitova un maximum. Pendant ce temps-là, la Tchèque cherchait la solution grâce à sa puissance de frappe. Sa prise de risque était souvent trop grande et les fautes directes se sont accumulées (31). Face à la prestation de grande qualité de l’Américaine, cela était rédhibitoire pour la double vainqueur de Wimbledon (2011, 2014).

En patronne, Kenin a dévoré Kvitova : les temps forts de sa qualification en finale

Un deuxième Grand Chelem dans le viseur pour Kenin

Partie tambour battant, Kenin a rapidement mené 4-1 dans le premier set avant de voir Kvitova refaire une partie de son retard. Mais elle n’a finalement pas tremblé pour prendre les devants en 38 minutes. Bis repetita dans la manche suivante où l’Américaine a fait le break la première. Mais, à chaque fois que Kvitova a obtenu des opportunités de recoller, Sofia Kenin a fait preuve d’une solidité extrême laissant la Tchèque à un maigre 2/12 sur les balles de break. Finalement, la seule fois où elle a craqué, c’est au moment de servir pour le match à 5-4 où elle a commis quatre fautes directes.

A l’image de Swiatek un peu plus tôt dans la journée. Et comme la Polonaise, elle s’est relevée aussitôt en sauvant au passage une balle de tie-break pour conclure en deux sets. Pour l’ensemble de sa carrière, on aurait aimé voir Petra Kvitova en finale de ce Roland-Garros. Mais au vu de ce qu’elles ont montré aujourd’hui, on a hâte de voir Kenin et Swiatek s’affronter samedi. L’expérience de l’Américaine pourrait y faire la différence. A moins que la déconcertante facilité dégagée par la Polonaise depuis le début du tournoi n’emporte encore tout sur son passage.

Roland-Garros
Swiatek-Kenin, une finale inattendue pour une jeunesse triomphante
10/10/2020 À 11:00
WTA Rome
6-0, 6-0 : Azarenka a pulvérisé Kenin
17/09/2020 À 18:39