Le duel tant attendu et annoncé entre Novak Djokovic et Rafael Nadal en finale de Roland Garros aura bien lieu. Vainqueur d’une demi-finale assez folle, où il a mené de deux sets, d’abord très serein, avant d’être rattrapé par un Stefanos Tsitsipas costaud mentalement, mais lâché par son physique dans le 5e set (6-3, 6-2, 5-7, 4-6, 6-1), le numéro 1 mondial s’est qualifié pour la cinquième fois de sa carrière en finale des Internationaux de France. Il n’y a plus que Nadal qui se dresse entre lui et son 18e titre du Grand Chelem.

ATP Finals
La récidive : Thiem met encore Djokovic à terre
21/11/2020 À 17:05

Djokovic se serait bien passé de cet avant-dernier match marathon, avant de retrouver le Roi de la Porte d'Auteuil en finale, pour la première fois depuis 2014. Mais il ne semblait pas, contrairement à son adversaire, touché physiquement après 3h54 d’un match à rebondissements. Fini les pépins physiques qui avaient offert au Serbe un match galère en quart face à Pablo Carreno Busta. Le lauréat de l’édition 2016 a d’ailleurs parfaitement entamé cette rencontre, face à un Athénien qui, lui, a manqué son entrée dans sa deuxième demi-finale de Grand Chelem.

Djokovic a manqué une balle de match qui a relancé Tsitsipas

Le joueur de 22 ans, pourtant auteur de plusieurs prestations de grande classe lors des tours précédents, a cruellement manqué de précision sur son revers, et son coup droit d’habitude dévastateur n’a pas réussi à déborder le meilleur relanceur du monde. Surtout, le Grec a vendangé ses dix premières occasions de break dans ce match, lui qui a mené d'entrée de match 40-0 sur le service de son adversaire avant d’être rejoint.

Un manque de lucidité cruel et qui ne pardonne pas face à un tel adversaire, logiquement devant, très sereinement, de deux sets en un peu moins d’une heure et trente minutes de jeu. Mais le Grec a retrouvé peu à peu toutes ses sensations, et livré un 3e acte presque parfait au service (85% de premières balles, 100% de points remportés derrière sa deuxième balle). Une solidité retrouvée qui lui a permis, en toute fin de manche, de surprendre l’homme aux 17 titres du Grand Chelem, alors que celui-ci a servi pour le set et manqué une balle de match.

Loin de ses coups de sang habituels, Djokovic était taiseux, pas paniqué après cette occasion manquée, ce set perdu et le break concédé d’entrée de 4e set. Le Serbe a d’ailleurs recollé d’emblée, mais il a ensuite été incapable de convertir ses 10 balles de break obtenues ensuite, et laissé son adversaire l’emporter dans une cinquième manche inattendue. Le signe, aussi, que le Grec a passé un cap, mentalement, dans les tournois Majeurs.

Semble-t-il touché à un adducteur, il a toutefois laissé trop d’énergie pour revenir, et a coulé dans l’ultime acte, où chacun de ses services a été un combat de tous les instants. Craquant une première fois à 1 partout, il a perdu en tout six jeux de suite dans un set express (31 minutes) pour voir les portes de la finale d’un Grand Chelem se refuser à lui encore un fois, après l’Open d’Australie en 2019 où il avait été balayé par… Nadal. L’Espagnol semble le seul à pouvoir faire tomber l’invincible Djokovic de 2020 (37 victoires désormais), dans un 56e affrontement qui promet, dimanche.

ATP Finals
Remake ou revanche ? Une chose est sûre, ce Thiem - Djokovic est devenu un classique
20/11/2020 À 23:33
ATP Finals
Djokovic tient bon : la mission 6e sacre continue
20/11/2020 À 15:49