Frustration totale pour Pierre-Hugues Herbert. Malgré une très belle partition de sa part sur le court Philippe-Chatrier, mercredi, l'Alsacien a pris la porte au 2e tour de ce Roland-Garros 2020, version automnale. A la tombée de la nuit à Paris, le Français s'est incliné après un beau, mais décousu, combat en cinq manches face à ce drôle d'animal qu'est Alexander Zverev (2-6, 6-4, 7-6, 4-6, 6-4).
Encore vainqueur d'un match à "la Zverev", l'Allemand a validé sa qualification pour le 3e tour après presque 4h de bataille (3h59), en montrant un niveau inégal, mais c'est cela qui le rend dangereux. Il croisera le fer avec le revenant Marco Cecchinato au prochain tour. Face à ce pur terrien, de retour à un niveau plus conforme à ses qualités, le joueur de Hambourg devra probablement hausser son niveau du moment qu'il sait trop inégal.
ATP Monte-Carlo
Piégé par Goffin, Zverev retombe dans ses travers
15/04/2021 À 13:14

Décousu, plaisant, mais frustrant : Herbert a raté une belle occasion de scalper Zverev

Un match ouvert et décousu

Pourquoi Herbert peut avoir de touts petits regrets ? Parce qu'il avait le niveau pour passer, tout simplement. Mais il lui a manqué d'enfoncer ce fichu clou. Aérien lors du premier acte, remporté 6-2 face au fantôme de Zverev, le Français a délivré une copie de tennis qui a frisé la facilité dans le deuxième acte. Son match a changé après avoir raté une opportunité de mener 5-1. Rattrapé par un Zverev enfin entré dans sa partie, l'homme au chignon a connu le même sort que Gilles Simon, incapable de boucler sa deuxième manche face à Denis Shapovalov sur ce même court Philippe-Chatrier, 24h plus tôt. Ce sort a été la punition et la perte de la deuxième manche, ce qui lui aurait donné une marge de manoeuvre bien différente. Grâce à un gain de cinq jeux de rang, le finaliste dernier US Open s'est remis dans la partie.
La suite de la rencontre a proposé un niveau égal dans les moments forts et les baisses de régime. Un scénario illisible à la fois plaisant et frustrant. Très équilibré, le 3e set, le plus serré de ce match d'ailleurs, a permis aux deux hommes de se faire plaisir derrière leur engagement, avec un jeu varié et très offensif. Ce match du 2e tour a été marqué par 148 montées au total (55 pour Zverev et 93 pour Herbert). Pas toujours gage de sûreté lors de ce 2e tour, le service bancal des deux lutteurs a rendu ce choc plus ouvert qui ne le laissait entendre. Les chiffres sont là pour le prouver : Zverev et Herbert ont concédé 14 balles de break chacun. Herbert a même gagné le match des breaks avec 7-6 en sa faveur.

Zverev toujours en mode montagnes russes

Les flottements récurrents de la tête de série n°6 derrière son service, ses coups de folie sur secondes, ont permis à PHH de lui grignoter le cerveau dans la 4e manche, où il a mené 4-1 avant de se faire une belle frayeur. Stoppée à 4-3 en sa faveur, la remontée de Zverev n'a pas eu de lendemain. Forcément, la grande explication dans le set décisif était attendue de pied ferme. Elle a accouché d'une souris. Zverev a rapidement fait la différence, menant 3-0, avant... de s'écrouler et se faire reprendre. Herbert, relancé, n'a jamais pu repousser son rival dans ses derniers retranchements.
A 5-4 pour Zverev, le Tricolore a encore perdu sa première balle, et ses attaques suicides lui ont coûté le break de trop. Un peu déconcentré par des demandes de vérification avec l'arbitre, mais solide mentalement dans l'ensemble et peu expressif , Zverev a fait un vainqueur logique sur l'ensemble de la partie. Jamais descendu trop bas, il a haussé le niveau dans les bons moments. C'est la frustrante leçon du jour.
https://i.eurosport.com/2020/09/30/2898587.jpg
ATP Miami
De 6-1 à la porte : Zverev a perdu le fil
26/03/2021 À 23:03
ATP Miami
Herbert prend une leçon de réalisme, Gaston aussi sorti
26/03/2021 À 20:35