DANIIL MEDVEDEV

Pays : Russie
Date de naissance : 11 février 1996
Taille : 1,98 m
Poids : 83 kg
Droitier
Classement : N°2 mondial
  • Sa cote : *
Roland-Garros
Même Nadal et Tsitsipas n'ont pas tenu : Comment Djokovic a tué physiquement la concurrence
15/06/2021 À 14:11

Roland-Garros et lui

Un cauchemar sans fin. C'est simple : Daniil Medvedev est le seul membre de ce Top 8 à ne jamais avoir gagné le moindre match du côté de la Porte d’Auteuil. Pourtant, il a essayé à quatre reprises, dont trois fois contre des Français : Benjamin Bonzi en 2017, Lucas Pouille en 2018 et Pierre-Hugues Herbert en 2019 lui ont ainsi barré la route. C’est d’ailleurs contre le dernier qu’il a été le plus près de rompre la malédiction, menant deux sets à rien, avant de céder finalement en cinq (4-6, 4-6, 6-3, 6-2, 7-5).
Le Hongrois Marton Fucsovics, alors 63e joueur mondial, est son dernier bourreau en date sur la terre battue parisienne. Lui-même l'a confié avant de débarquer à Roland, peu importe son statut de tête de série numéro 2 pour cette édition 2021, il n'abordera pas le tournoi en confiance. Et le tirage au sort lui a d'ailleurs réservé un adversaire plus que dangereux d'entrée en la personne d'Alexander Bublik.

Jeu en contre, temps passé : Pourquoi Medvedev n'y arrive pas sur terre battue

Son bilan :
Participations : 4
Titres : 0
Matches joués : 4
Matches gagnés : 0
Sets joués : 15
Sets gagnés : 4
EDITIONRESULTAT
20171er tour
20181er tour
20191er tour
20201er tour

Sa préparation

A peine meilleure que son bilan à Roland. Elle a d'ailleurs commencé par une tuile : alors qu'il s’apprêtait à lancer son printemps terrien lors du Masters 1000 de Monte-Carlo, un test positif au coronavirus l'a forcé à se retirer du tournoi à la dernière minute. Il a donc fait ses débuts à Madrid où il est parvenu à renverser Alejandro Davidovich Fokina au 2e tour, non sans avoir dit au passage tout le bien qu'il pensait encore de l’ocre. Puis, il s'est accroché contre un autre spécialiste de la surface, Cristian Garin, avant de finalement céder en huitième de finale.
A Rome en revanche, il n'a rien pu faire pour son entrée en lice face à son compatriote Aslan Karatsev. Une seule victoire décrochée avant de s’engager du côté de la Porte d’Auteuil, c'est un bien maigre butin pour Medvedev qui ne s'est donc pas réconcilié avec la terre battue, mais s'est peut-être détendu en exhibition sur la Côte-d'Azur en début de semaine (UTS 4). L'intéressé a malgré tout déjà fait des résultats sur la surface : une demi-finale sur le Rocher puis une finale à Barcelone il y a deux ans. De quoi peut-être l'encourager à ne pas baisser les bras.
TournoiRésultat
Madrid (Masters 1000)Huitième de finale
Rome (Masters 1000)2e tour

Et Medvedev s’est lancé dans un monologue contre la terre battue au changement de côté

Trois stats à retenir

234. C'est le temps total maximal (en minutes) passé sur le court par Daniil Medvedev lors d’une édition de Roland-Garros. Au 1er tour en 2019, il avait donc lutté 3h54 en vain contre Pierre-Hugues Herbert.
266. Pour sa première participation à Roland-Garros, Daniil Medvedev s'est incliné contre Benjamin Bonzi qui était alors 266e joueur mondial. Il s'agit de sa pire défaite en termes de classement dans un grand tableau de Grand Chelem (le Russe était déjà 66e à l’ATP à l’époque).
100 %. Daniil Medvedev a gagné tous ses titres (10 en tout) sur dur. Le Russe a donc beaucoup de difficultés à adapter son tennis à la terre battue, mais aussi au gazon. D’ailleurs, il ne compte aucune finale sur herbe, alors qu'il a disputé celle de Barcelone sur ocre en 2019.

Medvedev à l'arbitre : "Je ne peux pas abîmer le court... il l'est déjà"

La grande question : Quel résultat ferait de son tournoi une réussite ?

L’interrogation peut sembler provocatrice quand on parle du numéro 2 mondial, double finaliste en Grand Chelem (Open d’Australie 2021, US Open 2019). Mais l’aversion de Daniil Medvedev pour la terre battue est telle, et ses résultats précédents à Roland-Garros si catastrophiques, qu’elle mérite d’être posée. Avant le Masters 1000 de Madrid, le principal intéressé avait même estimé que son objectif était de gagner au moins un match dans chaque tournoi sur ocre auquel il participerait. Mission accomplie en Espagne… mais pas en Italie.
S'il enregistre sa première victoire Porte d'Auteuil face à Alexander Bublik, se satisfera-t-il alors d’un 2e tour ? Peut-être que oui dans son discours face aux journalistes, sûrement pas en son for intérieur de champion. D’ailleurs, croyez-le ou non, Medvedev est apparu… optimiste lors de son point presse d’avant-tournoi. "Je ne sais pas si les balles ont changé ou si ce sont seulement les conditions, mais le premier entraînement a été fantastique, c’était comme si je ne jouais pas sur terre battue", a révélé le Russe.
L’automne dernier, l’humidité et la fraîcheur ambiantes favorisaient les joueurs capables de générer beaucoup de puissance, ce qui n'était pas son cas. Sur une terre plus sèche et donc plus rapide, ses qualités de contreur et ses trajectoires rasantes à l’échange pourraient ainsi être plus efficaces, de même que sa première balle de service. S’il vainc le signe indien au 1er tour et accumule un peu de confiance, il pourrait ambitionner une présence en seconde semaine, ce qui serait un grand pas en avant.

Daniil Medvedev sur terre battue en 2021

Crédit: AFP

Roland-Garros
"Voir des Français avec un an d'avance en finale junior de Roland, c'est très bon signe"
15/06/2021 À 14:10
Roland-Garros
Un set (ou deux) de retard ? Pour Djokovic, même pas peur !
14/06/2021 À 14:06