Dans un fauteuil, Stefanos Tsitsipas a largement dominé les débats contre Pablo Carreño Busta (6-2, 6-3, 7-5). Puissant au service et efficace dans ses déplacements, le Grec a rapidement pris l'avantage dans les deux premiers sets avant de résister au retour de l'Espagnol dans la 3e manche. Place désormais aux quarts de finale, qu'il disputera contre Daniil Medvedev, impressionnant vainqueur de Cristian Garin.
C'est ce que l'on appelle une montée en puissance progressive pour Tsitsipas. Après avoir déroulé contre Chardy et Martinez lors des premiers tours, le Grec avait passé un premier test contre John Isner, lequel avait remporté un set. Un nouveau défi de taille s'est aujourd'hui posé sur la route de Tsitsipas, en la personne de Pablo Carreño Busta, 12e joueur mondial et quart de finaliste l'an passé Porte d'Auteuil. Le moins que l'on puisse dire, c'est que le Grec s'est mis au diapason d'un adversaire coriace mais très vite dépassé.
Roland-Garros
Même Nadal et Tsitsipas n'ont pas tenu : Comment Djokovic a tué physiquement la concurrence
15/06/2021 À 14:11

Et en plus, il s'est économisé

Dès la première manche, Tsitsipas a marqué son territoire en s'appuyant sur sa puissance, au service notamment. Après un break d'entrée, le 5e joueur mondial a assis sa domination dans un set à sens unique (6-3). Un seul (léger) bémol est apparu dans le jeu du Grec : la mollesse de ses deuxièmes balles, qui ont permis à Carreño Busta de faire illusion sur quelques retours gagnants. Mais Tsitsipas a justement corrigé ce défaut, pour accroître un peu plus son emprise sur son adversaire. Un break pour démarrer le deuxième set, suivi de 4 jeux consécutifs en 14 minutes pour prendre une large avance. Une manche conclue sans encombre (6-2), au cours de laquelle Tsitsipas a impressionné par ses déplacements très sûrs.
On pensait la messe dite, avant que n'intervienne le baroud d'honneur d'un Carreño Busta moins fort que son adversaire mais loin d'être ridicule. Un break - le premier dans le match - pour mener 4-1, et continuer d'y croire ? Tsitsipas n'a pas été de cet avis et le Grec a haussé son niveau de jeu pour éviter le 4e set. Le récent vainqueur du tournoi de Monte-Carlo a renversé son adversaire (5-7) pour conclure en 2h07 et s'économiser en vue du prochain tour. Demi-finaliste l'an passé, Tsitsipas va tenter de rééditer cette performance contre Medvedev en quarts. L'aventure s'arrête dès les huitièmes pour Carreño Busta, quart de finaliste en 2017 et 2021.
Roland-Garros
"Voir des Français avec un an d'avance en finale junior de Roland, c'est très bon signe"
15/06/2021 À 14:10
Roland-Garros
Un set (ou deux) de retard ? Pour Djokovic, même pas peur !
14/06/2021 À 14:06