Face à sa bête noire, Stefanos Tsitsipas a remporté un match étrange. Mais un match qu’il a parfaitement négocié pour se qualifier, pour la deuxième année de suite, en demi-finale de Roland-Garros. Daniil Medvedev a bien embêté le Grec après un premier set à sens unique, mais il a finalement manqué de trop de choses dans les points importants pour espérer faire un meilleur résultat.
Le n°2 mondial a finalement subi une défaite sèche en trois manches (6-3, 7-6, 7-5) et 2h19 de jeu avec une balle de match complètement folle où il a osé faire un service à la cuillère. Un peu suicidaire, cette tactique n'a pas marché face à un Tsitsipas concentré jusqu'au bout. L'Athénien affrontera Alexander Zverev pour une place en finale, jeudi prochain.
Roland-Garros
"Ils manquent de courage" : Dolgopolov charge Roland-Garros et le monde du tennis
21/03/2022 À 21:02
Malgré son début de saison tonitruant et son statut de numéro 1 à la race, en plus d’un adversaire qui n’apprécie pas du tout la terre battue, il y avait encore beaucoup de doutes sur la capacité de Stefanos Tsitsipas à dominer Medvedev. Le Russe l’avait battu six fois lors de leurs sept premiers affrontements. Mais le Grec a confirmé qu’il était le maître cette saison sur ocre. D’abord lors d’une première manche survolée.

Stefanos Tsitsipas lors de son quart de finale contre Daniil Medvedev à Roland-Garros 2021

Crédit: Getty Images

Medvedev s’est rebellé, mais Tsitsipas n’a pas flanché

Impressionnant au service (83% de premières balles et seulement 4 points lâchés au service dans le premier acte), le numéro 5 mondial a en plus pu compter sur une pelleté de fautes du Russe (44 fautes directes au final) pour être le premier à breaker et prendre facilement les rênes du match. Mais le protégé de Gilles Cervara a montré tous les progrès qu’il a réalisé sur la terre battue, et, pour son premier quart de finale à la Porte d’Auteuil, a bien failli faire basculer le match.
Breaké et mené 2-1, il était en très mauvaise posture quand il a changé de tactique. Montant de plus en plus au filet, tentant de plus en plus d’amortis, il a su sortir de ses schémas préférentiels pour surprendre Tsitsipas, offrir quelques points de toute beauté et débreaker pour revenir à 3-3. Avant même de s’offrir deux balles de set à 5-4 face à un Grec décontenancé et au bord de la rupture. Mais le Russe a manqué de mordant et de précision sur ce moment charnière, avant de se faire dominer lors du tie-break.
Malgré la perte de cette deuxième manche, le numéro 2 mondial n’a pas lâché non plus, obtenant plusieurs balles de break sur les trois premiers jeux de service du poulain de Patrick Mouratoglou. Mais une nouvelle fois, il n’a pas su faire la différence (2 balles de break gagnées sur 8 en tout dans cette rencontre). Et lorsqu’il a enfin réussi à prendre le service de son adversaire, il s'est fait rattraper dans la foulée, encore trop maladroit, avant de dilapider un avantage de 40-0 sur son service.
Enervé par certains bruits autour du court, capable de se prendre longuement le chou avec l’arbitre pour une histoire de première balle, Daniil Medvedev, à qui le soutien du public a sûrement manqué dans cette partie, a fini en roue libre, avec ce service à la cuillère sur balle de match. Et pour ça, il s'est fait punir. Tsitsipas tentera d’accéder pour la première fois de sa carrière en finale d’un Grand Chelem face à Zverev, dans un nouveau duel qui promet.

Stefanos Tsitsipas et Daniil Medvedev après leur quart de finale à Roland-Garros 2021

Crédit: Getty Images

Roland-Garros
Mauresmo : "A ce stade, les joueurs russes et biélorusses seront acceptés à Roland-Garros"
16/03/2022 À 17:36
Roland-Garros
Djokovic et les joueurs russes "pour l'instant" bienvenus à Roland-Garros
16/03/2022 À 13:17