Ce ne sera pas à Roland-Garros. Encore lancée à la poursuite de son 24e Majeur, histoire de devenir, enfin, l’égal de Margaret Court, Serena Williams a quitté le tableau parisien ce dimanche, terrassée sans ménagement par une Elena Rybakina imperturbable pour rallier les quarts de finale. C’est en deux petits sets et 1h17 de jeu que l’affaire a été entendue (6-3, 7-5). La tête de série numéro 21 affrontera Anastasia Pavlyuchenkova, tombeuse de Victoria Azarenka plus tôt dans la journée.
Pour Serena, en revanche, c’est une opportunité ratée de plus. Non, la championne américaine n’était pas favorite à l’entame de ce Majeur parisien, loin de là. Mais l’hécatombe dans le bas du tableau, où Naomi Osaka, Bianca Andreescu et Aryna Sabalenka avaient déjà plié bagage, lui ouvrait une voix royale vers le dernier carré. Mais ce dimanche, elle est tombée sur un os. Encore un.

Serena Williams à Roland-Garros, 2021

Crédit: Getty Images

Open d'Australie
McEnroe : "Serena ne provoque plus la même peur chez ses jeunes adversaires"
27/01/2022 À 09:11

Physiquement, Serena était trop short

Physiquement, Serena était trop court La Kazakh a rapidement compris quel schéma de jeu pouvait embêter une Serena Williams en retard sur ses déplacements et donc imprécise dans ses frappes. Dans un premier set inégal, où Rybakina a rapidement pris le dessus, l’Américaine n’a fait qu’illusion et a lâché cette première manche capitale sans être réellement entrée dans son match (6-3). Mais une championne n’abandonne pas aussi facilement. Malgré un jour sans (19 fautes directes), l’Américaine a su s’accrocher pour recoller au score systématiquement, arrachant même le service de son adversaire à deux reprises dans la seconde manche. Mais la fatigue physique a fini par la rattraper.
Exténuée au moment de rejoindre sa chaise à 4-3 Rybakina, la tête de série numéro 7 a pris de plus en plus de temps pour récupérer entre les points, restant même de longues minutes penchée sur son manche après une erreur improbable, où elle a touché avec sa raquette une balle qui sortait largement. Le scénario fatal s’est finalement dessiné à 5-5, où au bout physiquement, elle a fini par de nouveau lâcher son engagement. Rybakina n’en demandait pas tant et s’est réjouie de plier l’affaire en 1h17 de jeu, sans forcément puiser dans ses réserves. Tout l’inverse de son adversaire…

La question qui fâche : Serena Williams va-t-elle rester bloquée à 23 Grands Chelems ?

WTA Sydney
6-0, 6-1 en 56 minutes : Raducanu prend une claque pour commencer 2022
11/01/2022 À 10:55
WTA Adelaide
Un sacre expéditif pour se lancer : Barty est déjà au point
09/01/2022 À 09:02