Ce n'était pas un entraînement comme un autre. Comme toujours quand Rafael Nadal foule la terra battue du Central de Roland-Garros, c'est un moment singulier. Mais cette fois, il y avait une autre dimension. Et un doute surtout à lever : dans quel état physique se trouve la légende vivante de la Porte d'Auteuil, où l'Espagnol a soulevé treize fois la Coupe des Mousquetaires ? Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le millier de spectateurs présents dans les travées pour ce "simple" entraînement à quelques jours du début du Grand Chelem parisien sont repartis rassurés.
Arrivé à 18h sous la clameur du public présent et sous des "Nadal ! Nadal !" qui descendaient des tribunes, Rafael Nadal n'a pas semblé avoir de douleurs particulières pendant les deux heures qu'il a passées sur le Chatrier. Après avoir débuté tranquillement, le Majorquin est ainsi monté en puissance au fil des minutes avant de finalement disputer quelques jeux avec Jaume Munar.
Roland-Garros
Debru, invité spécial de DiP Impact : "Je ne veux pas recopier d'autres joueurs"
14/06/2022 À 19:27

Rassurant

Il a alors couru comme si de rien n'était. Placé quelques glissades. Et allumé quelques banderilles dont un coup droit long de ligne dont il a le secret sur un service puissant de son compatriote. Rassurant donc. Car la dernière fois que l'Espagnol avait été aperçu sur un court, il avait inquiété tous les amateurs de la petite balle jaune.
Opposé à Denis Shapovalov en huitièmes de finale du Masters 1000 de Rome, l'Espagnol aux 21 Grand Chelem avait été rattrapé par son pied gauche qui l'avait poussé à mettre un terme à sa saison dès la fin du mois d'août l'an dernier. On l'avait alors vu grimacer. Et lutter pour finir ce match (ndlr : perdu 1-6, 7-5, 6-2) tant bien que mal. A dix jours de Roland-Garros, l'alerte était réelle et sa participation semblait incertaine. Mais cet entraînement de ce mercredi laisse penser qu'il sera bien là dans quelques jours pour essayer d'aller chercher une 14e couronne. En espérant que sa douleur au pied ne se réveille pas.
(Avec AFP)

Di Pasquale : "Nadal et Djokovic sont les deux favoris indissociables de Roland-Garros"

Roland-Garros
Il n'a pas traîné : Nadal a reçu son premier traitement au pied
08/06/2022 À 07:54
Roland-Garros
Le court Philippe-Chatrier rebaptisé Rafael Nadal ? Le coach de Federer milite pour
06/06/2022 À 14:41