Getty Images

Chardy et Paire lancent bien les Bleus

Chardy et Paire lancent bien les Bleus
Par Eurosport

Le 28/10/2019 à 19:29Mis à jour Le 28/10/2019 à 21:05

ROLEX PARIS MASTERS - Jérémy Chardy a fait preuve de caractère, lundi au 1er tour face à Sam Querrey. Après la perte du 1er set, le Français a gagné les deux suivants pour conclure 5-7, 6-3, 7-5 après 2h07 d'échanges. Il jouera Daniil Medvedev au 2e tour. Dans la foulée, Benoît Paire s'est défait de Damir Dzumhur (7-5, 6-4) et retrouvera, lui, Gaël Monfils pour un choc 100 % français.

Jérémy Chardy a montré l’exemple. Dans un duel de qualifiés face au grand serveur américain Sam Querrey, 47e joueur mondial, le Palois a eu le dernier mot lundi au 1er tour du Masters 1000 de Paris-Bercy. Mené d’un set, il ne s’est pas frustré et est parvenu à l’emporter (5-7, 6-3, 7-5) après plus de deux heures de duel (2h07 précisément). Pour aller plus loin, il sera néanmoins condamné à l’exploit puisqu’il affrontera l’homme en forme de cette fin de saison, Daniil Medvedev.

Comme un symbole, c’est sur un 23e et ultime coup droit gagnant qu’il a conclu la partie. Et sur un retour de service contre un spécialiste en la matière qui plus est ! Jérémy Chardy a fait preuve d’une belle résilience pour inverser la dynamique d’une rencontre mal engagée. Premier Bleu sur le court central lundi, il a montré la voie, s’accrochant comme un damné, ne perdant jamais sa concentration (malgré les 22 aces de Querrey) et martyrisant son pourtant puissant adversaire dans la diagonale coup droit. Et c’est même côté revers, en passing long de ligne, qu’il a fait la différence pour faire le break dans les deuxième et troisième sets.

Un choc Paire-Monfils au 2e tour

Benoît Paire a ensuite pris le relais avec succès. L’Avignonnais, bien soutenu par le public, a alterné le bon et le moins bon mais s’est montré suffisamment constant et impliqué pour l’emporter face à Damir Dzumhur en deux sets (7-5, 6-4) et un peu moins d’une heure et demie (1h26 exactement). Au 2e tour, il fera donc bien face à Gaël Monfils, comme le tableau le laissait présager, en huitième de finale.

Il lui a fallu sauver deux balles de premier set pour rentrer dans son match, mais Benoît Paire y est parvenu. "En dedans" mentalement d’après ses propres mots, le Français s’est soudain libéré à 4-5, 15/40 contre lui enchaînant les aces, puis les retours gagnants sur le jeu suivant pour faire la différence. Après avoir viré en tête, il a poursuivi sur sa lancée dans la seconde manche, se montrant offensif et en réussite en coup droit bien qu'irrégulier (39 coups gagnants pour 38 fautes directes). Sur les talons, Dzumhur a fini par céder, non sans avoir laissé filer 5 balles de débreak dans le dernier jeu.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0