Il a visiblement tourné la page. Une dizaine de jours après sa disqualification de l'US Open, Novak Djokovic a retrouvé la compétition et avec réussite mercredi. Au 2e tour du Masters 1000 de Rome, le numéro 1 mondial s'est solidement imposé en deux manches (6-3, 6-2) et 1h24 de jeu contre l'Italien Salvatore Caruso, 87e joueur à l'ATP. Alors qu'il n'avait que quelques jours d'entraînement derrière lui sur la surface, il a vite pris ses marques sur la terre battue romaine où il a été sacré à quatre reprises. Pour une place en quart de finale, il croisera le fer avec son compatriote Filip Krajinovic, tombeur plus tard dans la journée de Marco Cecchinato (6-4, 6-1).

Podcast DipImpact Cornet

Masters Rome
Djokovic a tremblé puis a déroulé face à Krajinovic
IL Y A 20 HEURES

Il n'est certes plus invaincu en 2020 officiellement, mais quand il garde son calme, Novak Djokovic n'a toujours pas été battu cette saison. Terriblement déçu d'avoir vu sa quête d'un 18e titre du Grand Chelem à Flushing Meadows anéantie par un geste d'énervement, le numéro 1 mondial a encore fait étalage de sa force mentale hors du commun. Car visiblement, il s'est pleinement remobilisé pour repartir du bon pied et conquérir sa 27e victoire de l'année.

Djokovic - Caruso : Le résumé

Djokovic déjà à son aise sur ocre

Pourtant, le "Djoker" a eu à digérer (en plus de sa déception donc) le voyage retour des Etats-Unis et la transition dur-ocre jamais évidente. D'ailleurs, il a été quelque peu secoué en début de partie par un Salvatore Caruso qui avait décroché sa première victoire en Masters 1000 mardi au terme d'un gros combat contre Tennys Sandgren de près de trois heures. A l'aise en fond de court, le 87e joueur à l'ATP a tenu la cadence jusqu'à 4-3 contre lui, avant de céder son service devant la qualité de la relance adverse, puis le premier set un jeu plus tard.

Caruso a eu beaucoup de mérite, s'est battu remarquablement en défense, a anticipé brillamment certaines amorties adverses. Mais à mesure que Djokovic est monté en puissance, l'écart de niveau s'est creusé. De plus en plus précis, le Serbe a progressivement étouffé son adversaire par sa longueur de balle. Il a aussi pris confiance dans ses glissades et a fini sur les chapeaux de roue, beaucoup plus agressif. Sur son service, il s'est montré intraitable, n'ayant pas la moindre balle de break à défendre. Le voilà visiblement bien relancé donc. New York semble déjà bien loin. La Mission Roland-Garros a, elle, officiellement commencé.

US Open messieurs
Séisme : Djokovic disqualifié pour une balle lancée sur une juge de ligne
06/09/2020 À 20:07
US Open
Medvedev et Rublev déroulent, Berrettini assure, Khachanov éliminé
05/09/2020 À 21:31