Novak Djokovic a retrouvé sa superbe. Il s'est vu perdre à cinq reprises, mais n'a jamais lâché cette finale face à Andy Murray qui a tout donné pour décrocher son troisième titre de suite à Shanghai. Mais cinq balles de match n'ont pas été suffisantes pour dominer le numéro deux mondial. Impressionnant tout au long de la semaine, le Serbe a encore démontré qu'il avait retrouvé son mental à toute épreuve en remportant ce Masters 1000 qui manquait encore à son palmarès, en se payant le luxe de renverser l'Ecossais après 3h20 de combat (5-7, 7-6, 6-3).
Novak Djokovic s'adjuge ainsi le treizième titre en Masters 1000 de sa carrière, le troisième en 2012 (après Miami et Toronto), son cinquième en tout cette saison. Ce titre à Shanghai est d'autant plus marquant qu'il devient le premier joueur de l'histoire à gagner sept Masters 1000 différents. De plus, il n'avait plus battu un membre du Top 4 depuis sa demi-finale de Roland-Garros contre Roger Federer. Il avait depuis perdu une fois contre Rafael Nadal, deux fois contre Roger Federer et deux contre Andy Murray. Après un trophée gagné à Pékin, Novak Djokovic a fait le plein de points ATP lors de cette tournée en Asie, ce qui lui permet de revenir comme une bombe sur la première place mondiale encore tenue par Roger Federer.
Cinq balles de match sauvées par Djokovic
Masters Shanghai
Simon et Benneteau filent en quart, Murray s'arrête là
09/10/2014 À 06:52
Le numéro deux mondial est revenu du diable vauvert dans cette finale de très haute volée. Il a donc sauvé cinq balles de match, dont deux sur le service de Murray dans un jeu décisif d'une intensité exceptionnelle qui a duré 24 minutes. Pour infliger au Britannique sa première défaite à Shanghai, Djokovic a attendu d'être dos au mur pour lâcher ses coups à fond. On garde notamment en mémoire le point joué à 30/0 sur le service de Murray à 5-4 dans la deuxième manche, remporté sur une amortie après un coup de défense entre les jambes, qui l'a relancé officiellement dans la bataille. Auparavant, il avait souffert sur son service et trop hésité à se porter vers l'avant, craignant les passings adverses.v
Il prend ainsi sa revanche sur le champion olympique, qui avait remporté leurs deux dernières confrontations : en août en demi-finale des Jeux Olympiques, puis en septembre en finale de l'US Open pour son premier titre en Grand Chelem. Novak Djokovic a depuis enchaîné dix victoires pour deux titres (Pékin, Shanghai), en ne concédant que deux sets sur cette période. Ce succès lui permet de conserver l'ascendant sur l'élève d'Ivan Lendl, qu'il domine encore dans leurs face-à-face (9-7), même son solde dans les finales est encore négatif (4-3). Avec la première place mondiale dans son viseur, "Nole" n'est pas loin d'en faire autant avec Roger Federer.
Masters Shanghai
Simon en quart sans forcer
09/10/2014 À 06:39
Masters Shanghai
Djokovic mérite sa victoire
14/10/2012 À 14:03