C'était un US Open unique, bizarre à bien des égards, mais il a franchi un nouveau cap dans le surréalisme, dimanche. Novak Djokovic a été disqualifié pour avoir lancé une balle d'un coup de raquette, heurtant en plein visage une juge de ligne. Le numéro un mondial venait de perdre un point synonyme de break en faveur de son adversaire, Pablo Carreno Busta. Le règlement étant ce qu'il est, le Serbe a été disqualifié. Un énorme coup de tonnerre.
Le karma de Novak Djokovic s'est déréglé en trois actes et une poignée de minutes. Il menait 5-4, 0-40 sur le service de l'Espagnol, avec trois balles de set à sa disposition. Bref, tout allait bien. Mais Carreno Busta, accrocheur, a écarté le danger pour recoller à 5-5. Là, après avoir perdu un 7e point consécutif pour se retrouver mené 0-30, le Djoker a chuté et s'est blessé à l'épaule. Le jeu a été interrompu pour lui permettre de se faire manipuler sur sa chaise par le kiné.

Le moment où tout a basculé pour Djokovic : son coup de sang synonyme de disqualification

ATP Rome
Nadal-Djokovic, épisode 57 : Le retour des patrons en apéritif de Roland
IL Y A 6 HEURES

Il y aura un vainqueur inédit en Grand Chelem...

A la reprise, un nouveau point perdu a offert trois balles de break à Pablo Carreno Busta. Novak Djokovic a sauvé la première, pas la seconde. Là, sur un coup d'énervement, il a balancé une balle et allumé, sans le faire le moins du monde exprès, la malheureuse juge de ligne située au fond du court. Heurtée en pleine gorge, elle s'est mise à crier puis a donné le sentiment d'étouffer. Tout s'est bien terminée pour elle. Moins pour Djokovic qui, dès cet instant, avait sans doute compris ce qui l'attendait…
Le numéro un mondial a bien tenté de parlementer avec le juge-arbitre, plaidant sa cause de façon un peu désespérée. Mais il n'était pas envisageable et il n'aurait pas été admissible qu'un quelconque passe-droit lui soit accordé. En 2016, l'année de sa victoire à Roland-Garros, il était déjà passé tout près de la disqualification lors de son match contre Tomas Berdych. Il avait alors jeté sa raquette qui avait frôlé la tête d'un juge de ligne. A quelques centimètres près, il n'aurait pas complété son Grand Chelem en carrière et à cheval sur deux ans quelques jours plus tard. Cette fois, les centimètres étaient du mauvais côté.
Ce gigantesque coup de théâtre rebat un peu plus les cartes dans cet US Open déjà privé de son public, de son tenant du titre Rafael Nadal et du recordman des victoires en Grand Chelem, Roger Federer. Stan Wawrinka ayant lui aussi décidé de s'abstenir et Marin Cilic ayant été éliminé samedi par Dominic Thiem, nous aurons un vainqueur inédit dans un Majeur dimanche prochain. Pour la première fois depuis l'US Open 2014. Mais qui sait ce qui nous attend d'ici là…

Novak Djokovic a lancé une balle sur une juge de ligne

Crédit: Getty Images

ATP Rome
Djokovic : "Jouer contre Rafa, c'est toujours extrêmement motivant pour moi"
IL Y A 8 HEURES
ATP Rome
Une journée marathon et Djokovic rejoint Nadal en finale
IL Y A 11 HEURES