Reuters

Del Potro achève Nadal

Del Potro achève Nadal
Par Eurosport

Le 13/09/2009 à 21:00Mis à jour

Juan Martin Del Potro va disputer sa première finale d'un tournoi du Grand Chelem. L'Argentin a sorti un Rafael Nadal diminué (abdos) en demi-finale de l'US Open (6-2, 6-2, 6-2). Avant de jouer face à Roger Federer, quintuple tenant du titre, qui a dominé Novak Djokovic 7-6, 7-5, 7-5.

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

US OPEN - TABLEAU MESSIEURS - Demi-finales

. Juan Martin Del Potro (ARG, 6) bat Rafael Nadal (ESP, 3) 6-2, 6-2, 6-2.Prochain adversaire : Federer
Roger Federer (SUI, 1) bat Novak Djokovic (SER, 4) 7-6(7/3), 7-5, 7-5

Juan Martin Del Potro n'est pas aussi généreux que Fernando Gonzalez. A bientôt 21 ans (le 23 septembre), l'Argentin a brutalement stoppé Rafael Nadal en demi-finale de l'US Open. Quand le Chilien a offert son quart de finale à l'Espagnol, l'Argentin vient de lui infliger sa plus sévère défaite sur un tournoi du Grand Chelem (* voir les statistiques plus bas). Après trois sets au scénario curieusement similaire, Del Potro a mérité d'atteindre sa première finale d'un majeur, trois mois après sa première demi-finale perdue devant Roger Federer à Roland-Garros. "J'ai toujours rêvé de ce moment dans mon tournoi favori", a confié JMDP, ému à la fin du match.

A chaque set, "Delpo" a mené 3-1, puis 4-2 avant de breaker une seconde fois pour conclure. Une séquence répétitive qui traduit la domination de l'Argentin et l'impuissance de Nadal. Loin d'abdiquer à la Gonzalez, le N.3 mondial a toujours tenté de prendre le jeu à son compte. Il a refusé de subir le rouleau-compresseur adverse sans avoir les moyens physiques de le déséquilibrer. Privé d'une première balle digne d'un top 10, physiquement moins tonique en raison d'une préparation foncière trop courte, marqué par un parcours difficile (un match énorme contre Monfils et deux jours d'attente en raison de la pluie pour finir son quart de finale), il a tout donné pour six jeux seulement au final.

(*) LES PIRES DEFAITES DE NADAL EN GRAND CHELEM

. Battu par J.-W.Tsonga en demi-finale de l'Open d'Australie 2008 (2-6, 3-6, 2-6)
. Battu par F. Gonzalez en quarts de finale de l'Open d'Australie 2007 (2-6, 4-6, 3-6)
. Battu par A. Roddick au 2e tour de l'US Open 2004 (0-6, 3-6, 4-6)
. Battu par P. Srichaphan au 3e tour de Wimbledon 2003 (4-6, 4-6, 2-6 )

Attention toutefois à ne pas mettre toute la victoire de Del Potro sur les abdos de Nadal. C'est la troisième fois que l'Argentin bat le Majorquin sur dur cette saison (après Miami et Montreal). Pour sa deuxième demi-finale de Grand Chelem, Del Potro n'a pas fait l'erreur commise face à Roger Federer à Roland-Garros. Il a gardé son calme et n'a pas surjoué. Son tennis en béton armé a emmuré Nadal pendant 2h20. Constant au service, avec 66% de premières balles, très appliqué sur les moments cruciaux du match (5 balles de break sauvées sur 5), et un schéma de jeu aussi mécanique qu'implacable. Côté revers, il peut encore forcer son geste. Côté coup droit, il faut un sacré courage pour relever la balle, lourde et profonde, qui tombe du haut de celui que l'on surnomme la tour de Tandil.

Nadal battu : De Profundis

On peut ressentir une certaine frustration face à un tel joueur. Del Potro ne change jamais de schéma de jeu. Il avance imperturbablement en forgeant son point comme César faisait ses compressions de voiture."J'étais très concentré au service, toujours agressif. J'ai vu que Nadal était loin de la ligne de fond alors j'ai essayé de jouer court, de monter au filet. J'étais en confiance sur mon coup droit et j'ai bien servi dans les points importants. Ce sont deux composantes essentielles de mon jeu", a expliqué Del Potro.

Nadal a tout tenté pour ne pas partir à la casse. Fixer Juan Martin dans la diagonale revers pour le déborder long de ligne ensuite. Sa position dans le court ne lui a pas permis de le faire assez souvent. Aller au filet ? Il aurait fallu des coups d'attaque beaucoup plus tranchants. Défendre ? Il l'a fait, mais il a mis un set à trouver la bonne profondeur dans son placement, et deux sets à chercher la bonne profondeur de ses propres balles. Cette défaite sonne le glas des espoirs de Nadal de participer à sa première finale de l'US Open. Elle indique aussi que malgré un contexte tout à fait défavorable, il était prêt à tout donner pour y arriver. Del Potro va quant à lui poursuivre son apprentissage du plus haut niveau.

A SAVOIR: Del Potro a rencontré Federer trois fois en Grand Chelem, au 2e tour (Wimbledon 2007), en quart de finale (Open d'Australie 2009) et demi-finale (Roland-Garros 2009). Et une fois Djokovic au 3e tour (US Open 2007)

0
0