Imago

Federer sans bavure

Federer sans bavure
Par Eurosport

Le 08/09/2009 à 07:50Mis à jour

Federer et Soderling ne se quittent plus. Après Roland-Garros et Wimbledon, ils se retrouveront à l'US Open après avoir humilié Robredo et profité de l'abandon de Davydenko. Après le revers d'Isner contre Verdasco, qui affrontera Djokovic, il n'y aura pas d'Américain en 1/4 de finale.

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

US OPEN - 8ES DE FINALES MESSIEURS

Roger Federer (SUI, 1) bat Tommy Robredo (ESP, 14) : 7-5, 6-2, 6-2
Prochain adversaire : Soderling (SUE, 12)
Robin Soderling (SUE, 12) bat Nikolay Davydenko (RUS, 8) : 7-5, 3-6, 6-2 ab

Bousculé par l'Allemand Greul au deuxième tour, victime de sautes de concentration au troisième face à l'Australien Hewitt, Roger Federer n'avait pas vraiment convaincu depuis l'ouverture de la quinzaine new-yorkaise; Il ne lui a finalement suffi que d'un match pour démontrer qu'il serait bien difficile de l'empêcher de décrocher un sixième succès consécutifs à Flushing Meadows.

Dominé lors de leurs huit dernières confrontations, Tommy Robredo est devenu au fil des années une victime de choix pour le numéro un mondial. Incapable de le prendre de vitesse, de venir le prendre à la gorge, l'Espagnol ne possède pas son arsenal de coups suffisamment puissants, de véritables points forts pour faire chuter le roi de la discipline. Solide dans tous les secteurs, il lui manque cependant, à l'image de Lleyton Hewitt, d'un peu de génie et/ou de puissance pour espérer le faire tomber de son piédestal.

"J'ai mis un peu de temps à cerner son jeu dans le premier set, il jouait beaucoup sur mon revers et m'empêchait de trouver le bon équilibre. Ce break à 5-5 m'a fait du bien, il m'a permis de ne pas aller au tie break. Avec un set en poche, j'ai pu lâcher un peu mieux mes coups et j'ai pris le dessus", mis en confiance par le gain de la première manche, l'Helvète a par la suite récité un tennis proche de la perfection. Impressionnant tant en retour (50% des points gagnés sur le service adverse) que sur son propre service (seulement 8 points cédés sur son engagement) au cours des derniers sets, Maître Roger ne pouvait masquer à léger sourire lors des derniers échanges, preuve de son immense satisfaction. Le Suédois Robin Soderling, adversaire en quart de finale, battu à 12 reprises en 12 matches par le Suisse, a du souci à se faire.

Fernando Verdasco (ESP, 10) bat John Isner (EU) : 4-6, 6-4, 6-4, 6-4
Prochain adveraire : Djokovic (SER, 4)
Novak Djokovic (SRB, 4) bat Radek Stepanek (RTC, 15) 6-1, 6-3, 6-3

Rien à voir avec leur formidable opposition du 2e tour en 2007. En entrant sur le court pour affronter Radek Stepanek, Novak Djokovic se souvenait certainement qu'il avait dû batailler cinq sets pour venir à bout du puissant tchèque à l'US Open il y a deux ans. Cette fois-ci, le Serbe n'a pas laissé l'ombre d'une chance à la tête de série n°15. Vainqueur en trois sets secs (6-1, 6-3, 6-3), il s'est facilement qualifié pour les quarts de finale, pour la troisième année consécutive, où l'attendra un Fernando Verdasco en pleine forme.

Il regrettait presque d'avoir passé aussi peu de temps sur le court au terme de la rencontre, et s'en est excusé auprès d'un public new-yorkais qu'il n'a jamais laissé indifférent. "Je pense que la foule aurait préféré que le match dure un peu plus longtemps, donc je suis un peu désolé. Mais je tiens à remercier le public d'être resté aussi tard ce soir. L'US Open et New York sont réputés pour ces matches de nuit, et c'était un privilège et un plaisir pour moi d'évoluer dans ces conditions. J'ai vraiment bien joué dans l'ensemble, je ne lui ai jamais donné une chance de rentrer dans la rencontre", a notamment souligné la tête de série n°4. Avant d'évoquer son prochain adversaire, Verdasco. "Fernando joue le tennis de sa vie cette saison. Il est bien plus fort physiquement, il croit en ses chances contre les meilleurs joueurs mondiaux, alors je pense que je vais être en danger face à lui", a-t-il notamment confié.

0
0