AFP

Tsonga, la cata

Tsonga, la cata
Par Eurosport

Le 30/08/2012 à 20:55Mis à jour Le 30/08/2012 à 23:51

Enorme désillusion pour Jo-Wilfried Tsonga. Le Français a été éliminé au 2e tour de l'US Open par le Slovaque Martin Klizan, en quatre sets.

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

Plus qu'une déception, c'est une désillusion. Jo-Wilfried Tsonga, numéro 6 mondial et tête de série numéro 5 à l'US Open, a déjà fini son tournoi. Au terme d'un match en tous points catastrophique, le Français s'est incliné en quatre sets (6-4, 1-6, 6-1, 6-2) face au Slovaque Martin Klizan. Ce dernier, classé au 52e rang mondial, n'avait encore jamais battu un joueur classé plus haut que... la 49e place. C'était la semaine dernière. C'est dire si Tsonga est tombé de haut. Le numéro un tricolore n'avait plus été battu avant le troisième tour en Grand Chelem depuis l'Open d'Australie 2007. C'était avant son éclosion au plus haut niveau. Jeudi, il est retombé très bas.

Dès le début du match, Tsonga est apparu lourd, lent et très négatif dans son attitude. Pestant contre la chaleur, contre son jeu, il a concédé deux breaks dans le premier set, perdu 6-4. Mais JWT est habitué des démarrages en mode diesel. C'est même un de ses gros défauts. On se disait donc qu'il n'y avait pas encore le feu et ce sentiment a pris un peu de corps lorsque le Français a remporté le deuxième set, 6-1. Le pire était pourtant à venir. Perdant complètement les pédales, Tsonga allait lâcher 10 des onze jeux suivants pour se retrouver mené deux sets à un et 4-0 dans le quatrième. Malgré un sursaut dû à la crispation légitime de son jeune adversaire, sa défaite était inéluctable.

La fin des bonnes habitudes

Tsonga a de loin livré son pire match en Grand Chelem cette saison, même s'il a ressemblé, sur la forme, à son huitième de finale à Melbourne en janvier. Mais son bourreau des Antipodes, Kei Nishikori, appartenait au Top 20 et c'était un huitième de finale. Là, c'est une sensation d'un tout autre niveau. Klizan, lui, a fait son match. Dôté d'une jolie main gauche, le Slovaque a joué son jeu sans le moindre complexe sur le court Louis-Armstrong, même s'il a bien été aidé par son adversaire, complètement méconnaissable, notamment au service. Ce fut tout particulièrement vrai en deuxième balle, sur laquelle JWT n'a gagné que 38% de ses points. Très insuffisant. De toute façon, il n'y a pas grand chose à sauver de son match.

Pour Jo-Wilfried Tsonga, c'est la fin des bonnes habitudes en Grand Chelem. Depuis Roland-Garros l'an dernier, il avait toujours été présent en deuxième semaine. Quart de finaliste l'an dernier à l'US Open. Il va perdre de gros points. Il aura tout intérêt à se remobiliser dans l'optique de la fin de saison s'il veut préserver sa place dans l'élite. Huitième au classement 2012 avant le rendez-vous new yorkais, le Français va voir sa position fragilisée dans la course au Masters. Jeudi, il était loin de tout ça, et plus loin encore de son meilleur niveau. Klizan, lui, retrouvera un autre Français en 16e de finale, Jérémy Chardy.

SUIVEZ L'US OPEN SUR EUROSPORT, EUROSPORT.FR ET EUROSPORT PLAYER

0
0