• 1. GASQUET, LE CALME AVANT LA TEMPETE ?

Tranquille, Richard Gasquet. A quelques heures de son quart de finale contre la puce espagnole, David Ferrer, et au lendemain de son marathon victorieux contre le Canadien Milos Raonic, le Français s’est entraîné avec son capitaine de Coupe Davis, Arnaud Clément, et avec son préparateur physique, Paul Quétin. Décontracté, Gasquet a visiblement travaillé dans la bonne humeur, juste à côté du court réservé par Rafael Nadal.

US Open
Des dotations record pour l'édition 2014
09/07/2014 À 21:50

Crédit: Panoramic

  • 2. DJOKOVIC, PLUS VITE QUE SON OMBRE

1h19. En mode Lucky Luke, Novak Djokovic n’avait pas envie de traîner sur le court face à Marcel Granollers en huitième de finale. Après avoir remporté le premier set sur le score de 6-3, le Serbe n’a plus laissé le moindre jeu à son adversaire et a renvoyé l’Espagnol à ses chères études. Une véritable correction infligée par le finaliste de l’an dernier, vainqueur des 25 premiers points sur son service. Soit six jeux blancs de suite.


Crédit: Panoramic

  • 3. HEWITT, COMBATTANT DE L’ETERNEL

Lleyton Hewitt a toujours tout donné. Et ce sera le cas jusqu’au dernier point disputé de sa carrière. Face à Mikhail Youzhny, l’Australien est passé près d’une victoire retentissante qui lui aurait offert un premier quart de finale en Grand Chelem depuis 2009. Battu en cinq sets après avoir mené deux manches à une et 4-1 dans le quatrième set, Hewitt a tout donné. Comme toujours.


Crédit: AFP

  • 4. AU MOINS, SUAREZ A PROFITE DE LA VUE

Balayée, écrabouillée, concassée par Serena Williams, Carla Suarez a souvent eu l’occasion de lever les yeux au ciel, mardi soir. On espère qu’elle l’a fait. Si tel est le cas, elle a pu admirer le ciel de Big Apple. Ciel tourmenté. Un peu comme elle sur le court.


Crédit: AFP

  • 5. MURRAY SUR LES DENTS

Andy Murray est en quart de finale. Mais l’Ecossais, tenant du titre, n’a pas réalisé une prestation XXL face à l'Ouzbek Denis Istomin, 65e mondial. Après avoir perdu le premier set, Murray a redressé le cap. Mais a franchement parfois manqué de mordant, même si sa raquette ne partage sans doute pas cet avis.

Crédit: AFP

US Open
Les quatre grands défis qui peuvent inscrire Nadal dans la légende
11/09/2013 À 14:28