En Grand Chelem, c’est rarement la même histoire. Etincelant à Toronto il y a trois semaines, Jo-Wilfried Tsonga n’a pas réussi à confirmer son succès en Masters 1000 en étant stoppé en huitièmes de finale de l’US Open par Andy Murray lundi. Le Français a perdu ce match si important pour lui au terme de trois manches frustrantes (7-5, 7-5, 6-4) où il n’a pas réussi à être aussi à l’aise que lors de ses trois premiers tours. Battu par le Manceau au Canada, l’Ecossais a su cette fois-ci déjouer tous les pièges tendus par son adversaire pour retrouver en quarts de finale Novak Djokovic, lui aussi sur la pente ascendante.
Avant ce match, Murray avait prévenu qu’il savait quoi faire pour stopper la fougue de Tsonga. Avec neuf victoires en onze matches en sa faveur, on ne pouvait que croire sur parole le protégé d’Amélie Mauresmo et cela s’est effectivement vérifié sur le court Arthur-Ashe. Moins brouillon dans son jeu et plus efficace dans ses déplacements, le Britannique a vite montré à son adversaire qu’il n’allait pas avoir des signes de faiblesse, comme lors de son premier tour où il a souffert de crampes. Face à lui, le Français a en plus mal débuté la partie, alignant 19 fautes directes pour 7 coups gagnants dans le premier set et concédant pas moins de 5 balles de break. Il a fini par céder dans le douzième jeu, offrant par la même occasion la première manche à son adversaire.
US Open
Il faudra vraiment être costaud pour stopper ce Djokovic-là
01/09/2014 À 18:58
Tweet Murray

Trois balles de double break manquées dans le troisième set

Malgré ce coup sur la tête, Tsonga s’est replongé dans la bataille en prenant tant bien que mal la mise en jeu de l’Ecossais à 2-1 dans la deuxième manche. Mais il n’a pas été capable de tenir cet avantage jusqu’au bout pour égaliser à une manche partout. Au lieu de cela, Murray a réussi non seulement à recoller au score, mais à refaire le coup du premier set en prenant encore la mise en jeu du Français dans le douzième jeu sur sa dixième balle de break du match. Là encore, Tsonga ne s’est pas démobilisé pour autant en breakant de nouveau le premier d’entrée de troisième manche.
Mais à 2-0, le dixième mondial a raté le coche : il a eu trois balles de 3-0 dans sa raquette. Trois balles de double break que Murray a sauvées sans trembler. Et pour le coup, le Manceau ne s‘en est jamais remis. L’Ecossais a refait son retard dans la foulée, avant de porter le coup de grâce sur un cinquième et ultime break à 5-4 alors que Tsonga servait pour rester dans le match et tenter l’impossible. Car depuis le début de sa carrière, Andy Murray n’a été renversé qu’une seule fois après avoir mené deux manches à rien : par Nalbandian à Wimbledon 2005. Le Manceau ne sera donc pas le suivant. Malheureusement pour lui. Le voici stoppé en huitièmes de finale de Grand Chelem pour la quatrième fois de suite. Avec des regrets plein la tête.

Jo-Wilfried Tsonga en difficultés face à Andy Murray - US Open 2014

Crédit: AFP

Coupe Davis
Clément compte toujours sur le club des cinq
01/09/2014 À 17:16
US Open
Sur sa lancée, Monfils n’a fait qu’une bouchée de Gasquet
01/09/2014 À 05:24