Panoramic

Novak Djokovic et Roger Federer : les 14 mois qui ont changé leur rivalité

Les 14 mois qui ont changé la rivalité Djokovic-Federer

Le 13/09/2015 à 01:10Mis à jour Le 13/09/2015 à 12:50

US OPEN - Longtemps dans l'ombre des duels entre Federer et Nadal ou Nadal et Djokovic, la rivalité qui oppose Roger Federer à Novak Djokovic a pris une tout autre dimension depuis l'été 2014. Essentiellement parce que les deux hommes s'affrontent aujourd'hui presque exclusivement en finale.

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

Federer-Nadal. Nadal-Djokovic. Federer-Djokovic. Le ménage à trois légendes au sommet au tennis mondial a fait naître, depuis une décennie, trois rivalités hors du commun entre trois champions du même acabit. A chacun sa préférence. Mais jusqu'à un passé récent, les deux rivalités impliquant Rafael Nadal, qu'il s'agisse de celle avec Roger Federer ou avec Novak Djokovic, possédaient un petit supplément d'âme. Les Federer-Djokovic ? Ils ont toujours eu leur charme. Le Suisse l'a encore rappelé vendredi soir. "Ce que j'aime avec Novak, c'est que c'est très direct. J'ai l'impression que ni lui ni moi n'avons besoin d'ajuster nos jeux quand on s'affronte, chacun joue son tennis et le meilleure gagne".

Novak Djokovic vs Roger Federer

Novak Djokovic vs Roger FedererAFP

C'était spécial, oui. Mais avec un mais. Cette réserve tenait surtout à la nature de leurs duels, trop souvent aux portes des grandes finales. Longtemps, Federer-Djokovic rimait avec demie. C'est ce qui a changé depuis un peu plus d'un an, donnant une nouvelle dimension aux confrontations entre le Suisse et le Serbe.

Voilà ce que Roger Federer disait, en 2014, de sa rivalité avec Rafael Nadal :

" Je ressens une connexion spéciale avec Rafa parce que, nous n’avons pas vraiment grandi ensemble sur le circuit, mais nous avons eu une rivalité forte et intense pendant des années. Surtout, nous nous sommes affrontés à de nombreuses reprises en finales de Grand Chelem, ce qui n’a pas été autant le cas avec les autres joueurs."

Et de celle avec Novak Djokovic, à l'été 2014 :

" Je connais Novak, les matches sont sympas. J’aime vraiment jouer contre lui, c’est très équilibré. Mais je l’ai joué plus souvent en demies qu’en finales. Je ne sais pas si c’est vrai, mais c’est la façon dont je le ressens. Rafa et moi avons été les deux premiers mondiaux pendant si longtemps. Murray et Djokovic nous ont toujours croisés en demie pendant cette période. Il y avait en fait plus d’opportunités de le jouer à ce stade que Rafa."

Les confrontations Federer - Djokovic

Matches Victoires de Federer Victoires de Djokovic
Grand Chelem 13 6 7
Finales Grand Chelem 3 1 2
Masters 1000 18 9 9
Terre battue 8 4 4
Gazon 3 1 2
Dur extérieur 23 13 10
Dur indoor 7 3 4
TOTAL 41 21 20

Jusqu'à Wimbledon 2014, Roger Federer et Novak Djokovic n'avaient donc croisé le fer qu'une seule fois en finale de Grand Chelem (la toute première du Serbe, à l'US Open 2007), et neuf fois en demie. A titre de comparaison, le Bâlois avait disputé trois finales majeures contre Andy Murray et Djokovic cinq face à l'Ecossais ! A la même époque, on dénombrait 7 finales entre Nadal et Djokovic et 8 entre Nadal et Federer.

Mais les choses ont bien changé. Le dernier duel entre Nadal et Federer remonte à l'Open d'Australie 2014, il y a plus d'un an et demi. Leur dernière finale de Grand Chelem ? Roland-Garros 2011. Leur dernière finale tout court ? Rome 2013. Quant à Djokovic et Nadal, depuis la finale de Roland-Garros en 2014, ils ne se sont affrontés qu'à deux reprises, au printemps 2015, en demie à Monte-Carlo et en quart à Roland-Garros.

Sur la même période, les Federer-Djokovic sont devenus un "must-see" et le duel le plus récurrent du circuit. Ce sera dimanche leur 7e affrontement sur la seule année 2015. Tous en finale. En comptant celle de ce week-end, ils vont avoir disputé plus de finales de Grand Chelem en 14 mois que sur la période pré-Wimbledon 2014. Forcément, ça change tout quant à la nature de leurs combats. Les duels marquants, entre de tels champions, sont d'abord ceux avec les plus forts enjeux. Ils auront aussi joué quasiment autant de finales entre juillet 2014 et septembre 2015 (8) que sur les huit années précédentes.

Cerise sur le gâteau, le 42e acte de la rivalité federo-djokovienne sera aussi le 14e dans le cadre du Grand Chelem. Et alors ? Alors c'est un record dans l'histoire du tennis masculin. Ils vont dépasser Nadal et Djokovic, qui ont ferraillé à 13 reprises dans ce contexte. Un signe de plus de la nouvelle épaisseur de ce duel désormais incontournable à l'échelle de l'histoire.

Les duels les plus fréquents en Grand Chelem
0
0