AFP

Roger Federer, toujours impeccable, est en quarts sans avoir perdu un set après avoir battu Isner

Federer, toujours impeccable, est en quarts sans avoir perdu un set

Le 08/09/2015 à 06:51Mis à jour Le 08/09/2015 à 08:54

US OPEN - Le N.2 mondial Roger Federer s'est qualifié pour les quarts de finale à Flushing Meadows en battant l'Américain John Isner en trois sets 7-6 (7/0), 7-6 (8/6), 7-5, lundi soir.

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

Après trois premiers tours bouclés au triple galop, Roger Federer passait son premier gros test lundi en huitième de finale contre John Isner. Si la rencontre s'est effectivement avérée plus accrochée que lors de la première semaine du Suisse, le résultat est le même : une victoire en trois sets (7-6, 7-6, 7-5) pour le numéro 2 mondial. Il a résolu l'équation du service d'Isner avec deux tie-breaks et un seul petit break, sur le dernier jeu du match.

John Isner, qui n'avait plus perdu son service à l'US Open depuis deux ans (il avait été sorti au troisième tour en 2014 par Kohlschreiber mais en s'inclinant sur trois jeux décisifs), a donc vu sa série s'arrêter lundi sur... le tout dernier point de la rencontre. L'Américain avait effacé ses neuf premières balles de break mais la dernière, à 6-5 dans le troisième set, lui a été fatale. Federer avait auparavant enlevé les deux premières manches au tie-break, le premier très facilement (7-0), le second beaucoup moins (8-6).

" Contre lui, il faut juste serrer les dents "

Le Suisse a ainsi appliqué la recette parfaite pour dominer Isner sur ce type de surface : opportunisme et patience. "John est l'un des meilleurs serveurs du circuit, en particulier sur sa deuxième balle de service. Contre lui, il faut juste serrer les dents et surtout ne pas perdre son service", a-t-il souligné. Agressif en retour, le géant américain a pourtant lui aussi eu quelques opportunités. Mais il n'a pu convertir aucune de ses cinq balles de break. Et dans le deuxième tie-break, il n'a pas su conclure alors qu'il menait 5-3.

Toujours en quête de son 18e titre du Grand Chelem depuis maintenant plus de trois ans, Roger Federer semble dans une forme qui peut le mener au sacre ici à Flushing Meadows. Il n'est plus qu'à trois marches de cet accomplissement. Les plus hautes, les plus dures, à n'en pas douter. La première à gravir a pour nom Richard Gasquet. Le Bâlois, vainqueur de 14 de leurs 16 duels, sera très largement favori.

0
0