AFP

Simple messieurs - 1er tour : Benoît Paire s'offre Kei Nishikori

Paire s'offre Nishikori et la perf' de sa carrière

Le 31/08/2015 à 20:21Mis à jour Le 31/08/2015 à 21:03

US OPEN 2015 - Enorme performance de Benoît Paire. Le Français a causé la première grosse sensation du tournoi en sortant lundi le finaliste de l'édition 2014, Kei Nishikori. Paire s'est imposé en 5 sets (6-4, 3-6, 4-6, 7-6, 6-4) après avoir sauvé deux balles de match dans le 4e set.

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

L'US Open 2015 n'aura donc pas attendu longtemps pour vivre sa première très grande sensation. Finaliste l'année dernière après avoir notamment sorti Stan Wawrinka et Novak Djokovic, Kei Nishikori peut déjà rentrer chez lui. Le Japonais a été victime sur le court Louis-Armstrong d'un Benoît Paire en tous points remarquables. Le Français s'est imposé en 5 sets (6-4, 3-6, 4-6, 7-6, 6-4) et près de trois heures et quart de combat pour bouter l'un des prétendants au titre hors du tableau masculin.

Pourtant, Benoît Paire est passé tout près de la défaite. Dans le tie-break du quatrième set, Nishikori a mené 6-4 pour s'octroyer deux balles de match. D'une faute directe, le numéro 4 mondial a vendangé la première sur son engagement, avant que Paire ne sauve la seconde d'une bonne première balle. Deux points plus tard, l'Avignonnais empochait le jeu décisif et le set. Touché moralement, peut-être aussi physiquement, car il est souvent apparu sur la jante, Nishikori a ensuite concédé un break fatal dans le 5e jeu du 5e set.

Paire n'a jamais perdu le fil

Le plus épatant dans la victoire de Benoît Paire, c'est la manière avec laquelle il a conservé le fil de son jeu tout au long de la rencontre. Ni lorsqu'il s'est retrouvé mené 2 sets à 1, ni lorsqu'il s'est agi de conclure le match après son break dans le dernier set, il n'a coincé. Il y a peu, sans doute aurait-il explosé après la perte de la troisième manche. Pas là. Par ailleurs, c'est lui qui a fait l'essentiel du jeu. Très agressif, notamment en retour, il a pris beaucoup de risques, comme en témoigne à la fois son nombre de fautes directes (67), mais aussi de coups gagnants (64, soit 30 de plus que son adversaire).

Lui qui écumait encore les challengers il y a quelques mois, qui était retombé à la 149e place mondiale au début du mois de février, revient donc en pleine lumière. Benoît Paire l'avait dit à l'antenne d'Eurosport après le tirage au sort : malgré l'ampleur du défi, il croyait en ses chances face à Nishikori. Il avait raison. Il voit maintenant s'ouvrir devant lui un tableau intéressant, avec le Turc Marsel UIlhan au deuxième tour et potentiellement Dolgopolov ou Robredo au troisième. Rien de simple, mais rien d'insurmontable non plus s'il reste dans la lignée de ce qu'il a produit lundi.

Benoit Paire à l'US Open 2015

Benoit Paire à l'US Open 2015AFP

0
0