Panoramic

US Open : Richard Gasquet a donné la leçon à Bernard Tomic en 16e de finale

Une leçon de tennis signée Gasquet

Le 05/09/2015 à 18:43Mis à jour Le 05/09/2015 à 20:59

US OPEN 2015 - Richard Gasquet n'a pas tremblé une seule seconde face à Bernard Tomic, samedi, en 16e de finale (6-4, 6-3, 6-1). Le Français a mis 1h29 pour se débarrasser de l'Australien, qui n'a pas vu le jour. Il y aura quatre Français en seconde semaine à New York. Une première.

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

Richard Gasquet a pris le train en marche. Quel train ? Celui des huitièmes de finale de l'US Open dans lequel trois Tricolores avaient déjà composté leur billet vendredi. Comme Benoît Paire, Jo-Wilfried Tsonga et Jérémy Chardy, la tête de série numéro 12 n'a pas déçu. Il y aura donc quatre Bleus dans le Top 16 à New York. Et c'est un record.

Face à l'imprévisible Bernard Tomic, le Biterrois a dominé les débats. Et ceci dans les grandes largeurs. Samedi, trois sets (6-4, 6-3, 6-1) et moins d'une heure et demie ont suffi à "Richie", qui défiera Tomas Berdych qui a bataillé durant quatre manches face à Guillermo Garcia-Lopez. Le Tchèque aura fort à faire si Gasquet maintient ce niveau de jeu.

Tomic pris à la gorge

Sur le Grandstand, Richard Gasquet a récité son tennis. De la première à la dernière seconde d'un match qu'il a conclu d'un ace plein de relâchement. Bernard Tomic, conscient de l'impossibilité de sa tâche, n'a pas cherché à s'accrocher. Même si cela ne servait à rien, il aurait peut-être quand même pu faire semblant... Quoi qu'il en soit, Gasquet a tout mieux fait que lui. Mieux servi (zéro balle de break concédée), mieux retourné (45% de points gagnés sur la mise en jeu adverse et 5 breaks), mieux volleyé... On ne va pas vous faire un inventaire : la tête de série numéro 12 était trop forte.

A chaque manche, Richard Gasquet, qui s'apprête à disputer son sixième 8e de finale à New York, a rapidement pris Tomic à la gorge. Un break dans le cinquième jeu du premier set et l'affaire était entendue. Lors du deuxième set, le Français a pris la mise en jeu de son adversaire dès le premier jeu. C'était plié. Dans le troisième set ? A 2-1. Fini. Bernard Tomic a quitté le court avec un sourire presque aussi large que celui de Richard Gasquet, qui a égalé Yannick Noah en se qualifiant pour les 8e pour la 20e fois de sa carrière. La leçon avait assez duré. Nous, on en redemande.

0
0