AFP

US Open : Sept jeux gagnés, 1h27 de match : Richard Gasquet a été balayé par Roger Federer

Sept petits jeux gagnés, 1h27 de match : Gasquet a été balayé par Federer

Le 10/09/2015 à 06:05Mis à jour Le 10/09/2015 à 08:09

US OPEN - Le quart de finale entre Gasquet et Federer a tourné court, mercredi soir à l'US Open. Le Français a été littéralement surclassé par le Suisse en trois manches (6-3, 6-3, 6-1). En demi-finale, Roger Federer défiera Stan Wawrinka.

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

Richard Gasquet n’a pas pesé lourd. Face à un Roger Federer sur son nuage depuis le début de l'US Open, le Français n'a pas existé. En trois petits sets et 1h27 de jeu, le Biterrois a perdu pour la première fois de sa carrière en quart de finale de Grand Chelem (6-3, 6-3, 6-1). Dominé outrageusement par son adversaire, il ne s'est même pas offert la moindre occasion de faire le break. Federer, qui enchaîne très bien après sa finale à Wimbledon cet été, affrontera en demie son compatriote Stan Wawrinka, tombeur, lui, de Kevin Anderson.

Il y a un an, au même stade de la compétition et sur ce même court Arthur-Ashe, Roger Federer avait dû livrer un combat épique face à un autre Français, Gaël Monfils. Poussé au bout de lui-même et au bout de la nuit, le Suisse avait validé son ticket pour la demie. Si le résultat est le même, le scénario, lui, est totalement différent. Gasquet n'a pas eu les moyens de faire douter le maître et de l'empêcher de rallier la 10e demi-finale de sa carrière à New York. Saoulé de coups, de passings et d'aces ou dépassé par des amorties, le Français a subi tout au long du match.

Federer retrouvera Wawrinka

Jusqu'à 2-2, il a collé au score, c'est maigre. Et puis Federer a accéléré, s'offrant le luxe d'aller convertir son premier break sur une montée au filet magistrale. Le passing de Gasquet était bien tiré mais n'a pas suffi à déborder le Suisse. Devant au score après un premier set bouclé en une demi-heure (6-3), Federer n'a plus jamais lâché son avantage. Il a surtout continué d'attaquer à tout-va (23 montées gagnantes sur 28 tentées, 50 coups gagnants) comme il le fait depuis le début de sa quinzaine. Tout le contraire du Français, trop timide dans ses prises de risque.

Acculé dans la première manche, Gasquet a vu le scénario se répéter dans les deux suivantes. A chaque fois, il a cédé deux fois son service et ne s'est pas procuré la moindre occasion de ravir la mise en jeu adverse. Point serré après avoir passé un minimum de temps sur le court et n'avoir toujours pas perdu un set depuis le début du tournoi, Federer pouvait savourer sans effusion sa qualification en demie. Il y retrouvera son compatriote Stan Wawrinka, vainqueur de Kevin Anderson. Côté français, le spectre de la finale de Coupe Davis, au cours de laquelle Gasquet n'avait déjà pas existé (6-4, 6-2, 6-2), a dû voleter au-dessus du Arthur Ashe. Avec toujours cette impression d’impuissance.

0
0