Andy Murray a enclenché le réveil. Et il l'a fait avec la manière. Passé tout proche de la correctionnelle au 3e tour face à Paolo Lorenzi, battu difficilement en quatre sets, le N.2 mondial a complètement détruit le pauvre Grigor Dimitrov, lundi, en huitième de finale et s'est très facilement qualifié pour les quarts lors de la night session. Vainqueur en trois manches (6-1, 6-2, 6-2), en 2h pile de jeu, l'Ecossais jouera une place en demi-finale, mercredi, contre une vieille connaissance : Kei Nishikori.
Vainqueur d'Ivo Karlovic en sets (6-3, 6-4, 7-6(4)), le Japonais va retrouver le Britannique un peu moins d'un mois après leur duel en demi-finale du tournoi olympique de Rio. Lessivé par son succès marathon face à Gaël Monfils en quarts de finale, le 7e joueur mondial n'avait pas existé face au futur champion olympique (défaite 6-1, 6-4). Leur neuvième affrontement sur le circuit promet beaucoup malgré l'écart assez conséquent au niveau des confrontations directes (7 à 1 pour Murray).
ATP Madrid
"Il est n°1 mondial, j'ai une hanche en métal" : Djokovic - Murray, affiche nostalgique
04/05/2022 À 19:07

Murray a fait vivre un calvaire à Dimitrov : les temps forts de son succès

Pulvérisé, Dimitrov n'a marqué que cinq jeux

Plutôt séduisant sur le papier, ce dernier huitième du tableau messieurs a tourné au massacre malgré un rythme d'ensemble plutôt agréable. Complètement retrouvé, Murray a complètement étouffé son adversaire et ne lui a jamais laissé l'opportunité d'entrer dans cette rencontre. Le bilan a été lourd : Dimitrov n'a inscrit que cinq petits jeux et la différence entre les deux hommes a été telle que le bilan aurait pu être plus lourd. Rapidement breaké dans le premier set (à 2-1 Murray), Dimitrov n'a jamais été à l'aise sur son engagement pendant toute la rencontre. Ce break l'a définitivement condamné.
Le double champion olympique a d'ailleurs fait encore mieux dans les deux dernières manches qui ont constitué des copies-conformes. Il est allé chercher le double break d'entrée (4-0), avant de contrôler sur son engagement. Diabolique en retour, il a annihilé la mise en jeu du Bulgare, incapable d'être fort sur le premier coup de raquette et auteur de 43 fautes directes. Ce quart a ressemblé à un calvaire pour la tête de série N.22, qui avait pourtant retrouvé de bonnes sensations à New York, à défaut d'avoir retrouvé son niveau.
Précis en coup droit et en revers, toujours aussi bon dans le petit jeu, Murray a sérieusement remis les choses en place. Il sort de ce quart avec un ratio de coups gagnants plutôt bon (28) et un nombre de fautes directes correct (23). Seul bémol : les premières balles. Il n'en a passé que 53%, mais son premier coup fort (79% de points gagnés derrière la première balle), l'a emmené tout droit vers les quarts. Place aux choses sérieuses maintenant.

Murray : "Tactiquement c'est l'un des meilleurs matches que j'ai produit"

ATP Barcelone
Tsitsipas écarte Dimitrov et rejoint Alcaraz
22/04/2022 À 14:27
ATP Monte-Carlo
Dimitrov, éliminé en demies : "J'ai fait des erreurs mais je suis satisfait de ma semaine"
16/04/2022 À 17:56