AFP

Kei Nishikori : "Ma concentration s'est évaporée : il fallait rejouer le point"

Nishikori : "Ma concentration s'est évaporée : il fallait rejouer le point"

Le 08/09/2016 à 14:04Mis à jour Le 08/09/2016 à 14:26

US OPEN - Kei Nishikori est parvenu à prendre le meilleur sur Andy Murray (1-6, 6-4, 4-6, 6-1, 7-5) mercredi et à se qualifier pour les demi-finales. Une victoire qui s'est dessinée après l'interruption ayant permis aux organisateurs de fermer le toit. Mais également sur un moment chaud du 4e set où Murray avait une balle de break dans sa raquette lorsque l'arbitre a décidé de rejouer le point.

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

Pour Kei Nishikori, la qualification pour les demi-finales n'a pas été d'une folle limpidité. C'est même tout le contraire. Le Japonais a éprouvé les pires difficultés à entrer dans le match qui l'opposait à Andy Murray, concédant la première manche 6-1 en 35 minutes. "Je me suis un peu précipité et j'ai commis trop de fautes directes." Quatorze en l'occurrence, ce qui a permis à l'Ecossais de se détacher et de prendre confiance. Jusqu'à ce que la pluie s'en mêle.

Vidéo - Murray-Nishikori : Les temps forts

02:37

Alors que les deux hommes étaient à 3-3 dans le deuxième set, le duel a dû être interrompu pour que le toit soit fermé. La pause, qui a duré un gros quart d'heure, a été salutaire pour le Japonais, qui a pu consulter ses entraîneurs, Michael Chang et Dante Bottini : "Nous avons parlé de beaucoup de choses pendant l'interruption. Et oui, j'ai essayé de changer mon jeu. Et cela a bien fonctionné. Clairement, cela m'a aidé aujourd'hui."

Résultat, le numéro 7 mondial a ensuite développé un jeu de meilleure qualité. Et il a fini par s'imposer à l'issue d'un combat qui a duré près de quatre heures (1-6, 6-4, 4-6, 6-1, 7-5). "Dans le 4e et 5e sets, j'ai joué l'un de mes meilleurs tennis. J'étais plus concentré. A la fin, je ne faisais plus beaucoup d'erreurs. C'était un super match."

" Dans le 4e et 5e sets, j'ai joué l'un de mes meilleurs tennis"

Kei Nishikori est également revenu sur l'épisode du point stoppé par l'arbitre en début de 4e manche en raison d'un bruit qui a résonné puissamment et soudainement dans l'enceinte new-yorkaise. Et ce, alors que Murray avait une balle de break dans sa raquette. "Ma concentration s'est évaporée. Je ne sais pas d'où venait ce bruit mais bien sûr, il fallait arrêter le point", a-t-il expliqué avec une certaine fermeté.

Un discours qui tranche avec celui d'Andy Murray, qui a semblé particulièrement irrité par cette interruption, au moment de celle-ci et surtout, après. Ce qui a conduit l'Ecossais à sortir un temps du match au point d'encaisser un 6-1 dans cette manche. Le Japonais a par ailleurs précisé que de manière générale, il "ne se préoccupe pas de ce que font ses adversaires", qu'il reste "concentré sur les prochains points".

Il a ensuite abordé le cas de Stan Wawrinka, son futur adversaire en demi-finale, répondant à une question sur les qualités du Suisse : "Son revers à une main est l'un des meilleurs, c'est certain. Peut-être que Djoko et Andy (Murray) ont, vous savez, de beaux revers mais lui est capable de si bien lifter la balle." Un coup qu'il devra apprendre à maîtriser pour atteindre pour la deuxième fois de sa carrière, après 2014, la finale de Flushing Meadows.

0
0