Getty Images

Grigor Dimitrov éliminé en trois sets par Andrey Rublev

Flushing continue de couper les têtes : Dimitrov tombe de très haut à son tour
Par Eurosport

Le 31/08/2017 à 21:36Mis à jour Le 01/09/2017 à 09:47

US OPEN 2017 - Une surprise de plus à Flushing, et elle est de taille : Grigor Dimitrov, récent vainqueur du Masters 1000 de Cincinnati, a lourdement chuté dès le 2e tour jeudi. le Bulgare s'est incliné en trois sets contre le jeune Russe Andrey Rublev (7-5, 7-6, 6-3).

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

Grigor Dimitrov tombe de très haut. Quelques heures après la sortie prématurée de Tomas Berdych, le Bulgare a ajouté son nom au cercle des têtes de série disparues. A la différence du Tchèque, blessé, et confronté à un joueur imprévisible nommé Alexandr Delgopolov, le Bulgare a lui de quoi nourrir de véritables regrets à la sortie de ce deuxième tour. Concassée par le tenace Andrey Rublev, en trois petites manches (7-6, 7-6, 6-3), la tête de série de N.7 du tournoi a subi une véritable déconvenue onze jours après son premier sacre en Masters 1000 à Cincinnati.

Cette défaite, Dimitrov va s’en mordre les doigts. Impeccable d’entré, le 9e joueur mondial a eu les clés de la partie dans ses mains pendant exactement 1h45. Auteur du break dans les deux premières manches, il n’a jamais été en mesure d’aller remporter ces deux sets qui auraient dû l’emmener tout droit vers les seizièmes de finale. Debreaké à 5-4 dans le premier acte, avant de concéder cinq jeux d’affilé, et à 4-3 dans le deuxième acte, il n’a jamais trouvé la constance dans son jeu et subi de plein fouet de faiblesse derrière ses secondes balles (40% de points gagnés derrière). La perte du jeu décisif (6 points à 3) au bout du bout du deuxième set a ensuite définitivement brisé la machine.

Premier succès contre un top 10 pour Rublev

En face de lui, Rublev a fait du Rublev. Toujours aussi colérique et exigeant envers lui-même, le jeune russe a mis du temps avant d’entrer pleinement dans sa rencontre. Très solide dans les combats en fond de court, le Moscovite a fait du rentre-dedans à Dimitrov pendant presque deux heures avant de faire exploser en vol l’élégant joueur de Sofia. S’il faut vraiment garder quelque chose de sa prestation, c’est bien son abnégation. Même quand son jeu d’attaque lui joue de mauvais tour, le Moscovite repart toujours à l’assaut au point d’après. Avec 36 fautes directes et 36 coups gagnants, il a signé une copie équitable sur le papier. Dimitrov a lui donné un tout petit peu plus (39 fautes directes). Tout cela se joue à des détails.

Vainqueur de son premier tournoi ATP à Umag au mois de juillet, Rublev, 19 ans tout juste, continue sa progression accélérée du très haut niveau après une saison 2016 bien terne. Désormais 53e au classement ATP, il a signé sur le court Louis Armstrong son premier grand exploit de sa jeune carrière en Grand chelem. Une performance assortie de son premier scalp de top 10. Samedi, il repartira à la castagne face au dangereux Damir Dzumhur. A la clé : une première deuxième semaine en Majeur. Voilà de quoi aiguiser son gros appétit.

Vidéo - Quand Rublev s'énerve, c'est un véritable ballet

00:51
0
0