Getty Images

Kyrgios : "Grosjean mérite mieux que moi"

Kyrgios : "Grosjean mérite mieux que moi"
Par Alexandre Coiquil via AFP

Le 30/08/2017 à 23:02Mis à jour Le 31/08/2017 à 01:41

US OPEN 2017 - L'Australien Nick Kyrgios, habitué aux déclarations tapageuses, a rendu hommage, à sa façon, à son entraîneur, le Français Sébastien Grosjean : "Il mérite mieux que moi", a-t-il assuré après son élimination au 1er tour de l'US Open mercredi.

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

Nick Kyrgios accuse le coup. Et ça se ressent dans ses paroles. A nouveau battu au premier tour d'un Grand chelem, un mois et demi après sa piètre sortie à Wimbledon (défaite sur abandon face à Pierre-Hugues Herbert), l'Australien a fait une auto-analyse assez brutale lors de son passage en conférence de presse.

Vidéo - Alors qu'il recevait des soins, Kyrgios a pris un... avertissement

01:40
" A Cincinnati j'allais jouer au basket, manger des glaces et des milk-shakes tous les jours"

Kyrgios et Grosjean, qui avaient démarré leur aventure en avril dernier, avaient convenu de faire un bilan de leur collaboration après l'US Open. Celui-ci risque de ne pas être à l'avantage de l'espoir australien, qui a signé une saison montagne russes de la plus belle facture malgré sa récente finale à Cincinnati. A la question de savoir s'ils allaient continuer de travailler ensemble, Kyrgios a d'ailleurs botté en touche : "Honnêtement, je ne sais pas. Il mérite probablement un joueur qui est plus investi dans le tennis que moi, il mérite mieux que moi."

Dix jours après sa première finale en Masters 1000, perdue face à Grigor Dimitrov, l'Australien a déploré ne pas avoir réussi à confirmer ce résultat. A son grand désarroi. Pourtant, il a assuré avoir préparé l'US Open avec le plus grand sérieux. "A Cincinnati, j'étais moins sérieux qu'ici, j'allais jouer tous les jours au basket deux heures par jour, avant ma demi-finale, j'ai joué une heure au basket. J'allais manger des glaces, des milk-shakes tous les jours", a révélé le joueur de 22 ans, toujours aussi insaisissable. Avant de tirer un véritable constat d'échec : "Je n'arrête pas de décevoir les gens."

Vidéo - Déséspéré par sa blessure et son niveau, Kyrgios a pulvérisé sa raquette

00:26
0
0