Eurosport

Entre Sharapova et Wozniacki, le torchon brûle de nouveau

Entre Sharapova et Wozniacki, le torchon brûle de nouveau
Par Eurosport

Le 02/09/2017 à 08:01Mis à jour Le 02/09/2017 à 11:34

US OPEN - Entre Caroline Wozniacki et Maria Sharapova, rien ne va plus. La Danoise a reproché à l'organisation de trop favoriser la Russe en la faisant jouer à chaque fois sur le court central. La Russe n'a pas tardé à répliquer : "Ce qui est important aussi, c'est que je suis en 8e de finale, je ne suis pas sûre qu'elle y soit en revanche."

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

Ces deux-là ne sont pas copines. Et cela ne va pas s'arranger de sitôt. Depuis le retour de Maria Sharapova sur le circuit, 15 mois après sa suspension pour dopage au meldonium, Caroline Wozniacki ne supporte pas le tapis rouge déplié sous les baskets de l'ex-numéro un mondiale. Elle l'a fait savoir à son grand retour à Stuttgart au mois d'avril et elle en a rajouté une couche mercredi soir à New York, après son élimination au 2e tour.

"Quand on regarde le programmation du Central, je comprends complètement l'aspect business de la question, mais voir quelqu'un qui revient d'une suspension pour dopage jouer tous ses matches sur ce court, je trouve cela discutable", a déclaré une Wozniacki "légèrement" énervée.

L'ancienne numéro un mondiale (comme Sharapova) et tête de série N.5 du tournoi n'avait pas digéré d'être programmée sur un court annexe (finalement sur le court 17) et en fin de soirée mercredi pour son match du 2e tour, perdu face à la Russe Ekaterina Makarova (6-2, 6-7, 6-1). "C'est inacceptable", avait-t-elle même insisté.

" Si on me fait jouer sur un parking dans le quartier du Queens, je serais aussi heureuse de jouer"

Ce crêpage de chignon n'est pas le premier entre les deux joueuses. En avril, Wozniacki avait lancé le premier taquet en soulignant que l'invitation reçue par la Russe de la part des organisateurs du tournoi de Stuttgart étaient "irrespectueux pour les autres joueuses" : "tout le monde a le droit à une seconde chance, mais quand un joueur est banni pour s'être dopé, il devrait repartir de zéro et se battre davantage pour revenir."

Par la voix de son agent Max Eisenbud, Maria Sharapova avait laissé dire : "les joueuses syndicalistes comme Radwanska ou Wozniacki n'ont jamais gagné de Grand Chelem et se font battre par la nouvelle génération. Elles sont intelligentes et savent que sans Maria, Serena, Vika et Petra, elles ont enfin une chance de gagner un Grand Chelem". Dires que Wozniacki avait mal pris. On peut la comprendre.

0
0