Getty Images

US Open : Richard Gasquet s'incline au 1er tour contre Leonardo Mayer (3-6, 6-2, 6-4, 6-2)

La deuxième journée a été fatale à Gasquet
Par Eurosport

Le 30/08/2017 à 18:43Mis à jour Le 30/08/2017 à 20:09

US OPEN - Comme à Wimbledon, le parcours de Richard Gasquet s'arrête au premier tour. Le Français n'a pas réussi à se défaire de Leonardo Mayer, qui a remporté les deux manches disputées mercredi à Flushing Meadows, le match ayant été arrêté à un set partout la veille en raison de la pluie (3-6, 6-2, 6-4, 6-2). L'Argentin défiera Yuichi Sugita pour une place en seizièmes de finale.

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

Triste et rapide sortie pour Richard Gasquet. Le Français s'est incliné dès le premier tour mercredi face à l'Argentin Leonardo Mayer, en quatre sets (3-6, 6-2, 6-4, 6-2). Cela devient une mauvaise habitude pour Gasquet, déjà éliminé d'entrée à Wimbledon, ou encore l'US Open, déjà, l'an dernier.

La saison très compliquée du Biterrois se poursuit donc et pour le tennis français, c'est une nouvelle perte de poids dans ce tournoi, quelques minutes après une autre élimination au premier tour, celle de Kristina Mladenovic dans le tableau féminin.

Bien entamée mardi, puisqu'il avait enlevé le premier set, cette rencontre a ensuite tourné au vinaigre pour Gasquet. Lorsque la pluie avait interrompu pour de bon les débats mardi après-midi, les deux hommes étaient à égalité une manche partout.

Mayer, spécialiste lucky loser

Le Français, ancien demi-finaliste du tournoi, a repris le contrôle des opérations en breakant dans le troisième acte. Mais alors qu'il menait 4-2, il a connu un énorme trou noir en concédant… sept jeux d'affilée. Mené deux manches à une et 3-0 dans le quatrième set, il n'a jamais réussi à se relever.

Le chemin de croix de Richard Gasquet a pris fin sur un ultime break, concédé sur quatre fautes directes. Comme un symbole de cette journée pourrie où rien n'aura fonctionné dans son jeu. S'il était arrivé à New York avec plus de doutes que de références, l'ancien numéro un tricolore espérait quand même franchir un ou deux tours.

Leonardo Mayer, lui, s'était incliné en qualifications et n'avait dû sa présence dans le tableau qu'à un forfait de dernière minute. Mais il est un spécialiste de ce genre d'opportunités. Mayer a remporté cet été le tournoi de Hambourg en étant lucky loser.

Vidéo - Gasquet : "Il y a beaucoup de choses que je ne fais pas assez bien..."

02:30
0
0