Getty Images

US Open - 3e tour : Rafael Nadal bat Karen Khachanov en quatre sets et plus de quatre heures

Nadal, sonné mais pas coulé

Le 01/09/2018 à 00:57Mis à jour Le 01/09/2018 à 02:43

US OPEN 2018 - Enorme combat sur le court Arthur-Ashe entre Rafael Nadal et Karen Khachanov. Le numéro un mondial, sérieusement bousculé par le jeune Russe, a eu besoin de plus de quatre heures pour s'imposer en quatre sets (5-7, 7-5, 7-6(7), 7-6(3) ) et se hisser en huitièmes de finale.

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

Rafael Nadal passait un premier test vendredi contre Karen Khachanov. Il n'a pas été déçu. Avec un niveau de jeu parfois sinusoïdal, le Majorquin a été contraint de serrer le jeu comme rarement dans une première semaine pour ramener son jeune adversaire à la raison. Après quatre heures et vingt-trois minutes d'une bataille d'une rare intensité, ponctuée de points dignes d'un best of de la quinzaine, le tenant du titre a fini par s'imposer en quatre manches (5-7, 7-5, 7-6(7), 7-6(3) ), validant son ticket pour les huitièmes de finale.

Mais quelle incroyable baston... Epatant la plupart du temps, quoi que parfois frustrant, Khachanov a sorti un énorme match. On le savait, le Russe avait les armes pour chahuter le numéro un mondial. Mais peut-être pas autant et aussi longtemps. Il lui aura simplement manqué un soupçon de lucidité sur une poignée de points, ceux qui valent et pèsent un peu plus que les autres... Ce fut particulièrement patent dans les deux jeux décisifs des troisième et quatrième sets, au cours desquels Nadal, peut-être en délicatesse avec son genou droit ce vendredi (il a été strappé à deux reprises), s'est montré un peu plus constant.

Karen Khachanov a quitté le court Arthur-Ashe sous l'ovation du public... et les applaudissements de Rafael Nadal.

Karen Khachanov a quitté le court Arthur-Ashe sous l'ovation du public... et les applaudissements de Rafael Nadal.Getty Images

Jusqu'au bout, Khachanov aura lutté

Mais c'est peut-être plus tôt dans la partie que Khachanov a vraiment laissé passer sa chance. Après le gain du premier set, "Djan" a d'abord mené 4-2 puis, après un débreak de l'Espagnol, 5-4 avec service à suivre. S'il avait pu conclure à ce moment-là pour mener deux manches à rien, Nadal se serait retrouvé dans une situation, sinon désespérée, en tout cas pour le moins complexe. Mais Khachanov a coincé, une fois, puis deux, cédant à nouveau son service dans le 11e jeu pour offrir le set au Majorquin.

A partir de là, Rafael Nadal n'a plus jamais perdu le contrôle du match. Autant il avait plus réagi qu'agi durant deux manches, autant le schéma s'est ensuite inversé. Si Nadal a eu besoin de quatre balles de set pour plier le jeu décisif du troisième set, Khachanov y a payé cash ses trois doubles fautes. Sur le 16e point, le plus long du match avec ses 39 coups et finalement remporté par Nadal, le public du Arthur-Ashe est devenu fou. La partie était alors entamée depuis trois heures et vingt minutes et chacun sentait bien qu'elle aurait dès lors du mal à échapper au plus huppé des deux combattants.

Vidéo - 39 coups et une tension extrême : l'énorme point qui a offert le 3e set à Nadal

01:16

Impression rapidement confirmée puisque Nadal a breaké dès le troisième jeu. Mais il faut saluer la résilience de Khachanov. Jusqu'au bout, il a lutté pour rester en vie. A 5-4, au moment d'achever la bête, l'Espagnol s'est gentiment loupé, lâchant son service sur un break blanc. Tout redevenait possible et la perspective d'un cinquième set n'aurait sans doute pas été pour déplaire au public new-yorkais. Il s'en est fallu de peu puisque Khachanov, à 6-5, a obtenu une balle de set. Son ultime chance venait de lui glisse entre les cordes. Dans le jeu décisif, Nadal s'est rapidement envolé. Il a eu chaud mais, comme souvent, il s'en est tiré. Et c'est tout sauf un hasard.

0
0