Getty Images

Wawrinka n'est plus très loin du mode "Stanimal"

Wawrinka n'est plus très loin du mode "Stanimal"

Le 28/08/2018 à 00:51Mis à jour Le 28/08/2018 à 11:08

US OPEN 2018 – Deux ans après son triomphe face à Djokovic, Stan Wawrinka a retrouvé le court Arthur-Ashe lundi. Résultat, une victoire probante en trois sets contre Grigor Dimitrov (6-3, 6-2, 7-5). Le Suisse va devoir enchainer et prier pour que le physique tienne. C'est désormais la seule chose qui peut l'empêcher de retrouver le très haut niveau. Son tennis, lui, impressionne à nouveau.

Lors de ce qui était le tout premier match de la quinzaine sur le court Arthur-Ashe, le 101e joueur mondial a collé trois sets à la tête de série numéro 8. Mais difficile de parler de tremblement de terre, en l'occurrence. Le vaincu du jour, Grigor Dimitrov, court un peu désespérément après son meilleur tennis, quand son bourreau, Stan Wawrinka, vaut évidemment bien mieux que son classement. Et comme le Suisse avait déjà battu le Bulgare au même stade de la compétition pas plus tard que lors du dernier Wimbledon, chacun comprendra que la surprise n'est que très relative.

Pour Stan Wawrinka, cette victoire-là n'en reste pas moins très spéciale. La dernière fois qu'on l'avait à l'US Open, c'était, déjà, sur ce court Arthur-Ashe. Par une douce soirée de septembre 2016. Ce soir-là, il avait battu Novak Djokovic en finale pour décrocher le troisième titre de sa carrière en Grand Chelem. "C'est génial ! La dernière fois que j'ai joué sur ce court, c'était en finale il y a deux ans, n'a-t-il d'ailleurs pas manqué de rappeler lors de son interview sur le court après sa victoire. Je suis heureux, ce sont beaucoup d'émotions positives pour moi. C'est super d'être de retour sur ce court et de gagner."

Vidéo - Trois sets secs et une grosse impression : Wawrinka n'a pas raté ses retrouvailles avec Flushing

03:00

Du diesel au turbo

Absent l'an dernier à cause d'une sérieuse blessure au genou gauche, le Vaudois a mis presque une année entière pour retrouver son tennis et ses sensations. Depuis quelques semaines, il monte en puissance, en témoigne son quart de finale à Cincinnati juste avant Flushing. A New York, il ne faisait pas bon le prendre d'entrée. Et lui qui avait parfois la mauvaise habitude de démarrer ses tournois en mode diesel, se doit de mettre le turbo maintenant qu'il n'est plus protégé par un statut de tête de série.

"C'est difficile d'être capable de produire son meilleur tennis comme ça dès le premier tour", a-t-il admis. Mais il pressentait aussi qu'il y aurait un coup à jouer face à Dimitrov. "Contre Grigor, je savais que ce serait un match difficile, mais aussi un match ouvert", poursuit l'ancien numéro 3 mondial. Solide, brillant, même, souvent, il a impressionné. Il le sait : "Globalement, je trouve que c'était du très bon tennis, c'était solide, j'ai eu un niveau de jeu très élevé, alors je suis très content."

Stanislas Wawrinka et Grigor Dimitrov - US Open 2018

Stanislas Wawrinka et Grigor Dimitrov - US Open 2018Getty Images

" Je dois prendre soin de mon physique "

Finalement, sa principale inquiétude aura été une petite alerte physique en début de troisième set, lorsqu'il a demandé un temps mort médical. "J'ai eu quelques petits soucis avec mon corps, je ne sais pas trop pourquoi, mais les conditions étaient très difficiles, c'était très humide, a-t-il expliqué. Je reviens de blessure, c'est normal d'avoir des doutes quant à la façon dont mon corps va réagir. Il y a de la tension, du coup. Je suis content d'être passé sans trop me dépenser, mais je dois prendre soin de mon physique en vue du prochain tour."

Un deuxième tour qui, sur le papier, apparait beaucoup moins ardu que le premier. Face à lui, Wawrinka trouvera un joueur qui dispute le tout premier tournoi du Grand Chelem de sa carrière et même son premier tournoi sur le circuit principal. Le jeune Français Ugo Humbert, puisqu'il s'agit de lui, vit un été de rêve à 20 ans et il connait une ascension assez fulgurante depuis plusieurs mois. Il y a un an, à la même époque, il était 717e au classement ATP. Aujourd'hui, il frappe à la porte du Top 100. Mais pour ce Wawrinka-là, désormais proche de son meilleur niveau, l'obstacle semble d'une difficulté toute relative.

Il reste trop d'incertitudes autour des capacités physiques de Stan Wawrinka pour l'installer à nouveau dans la peau d'un candidat au titre. Lui-même ne s'aventurera pas sur ce terrain-là. Pas tout de suite, en tout cas. Mais une chose est sûre : quand il joue comme il a joué lundi contre Dimitrov, il peut faire des dégâts. Et ce n'est peut-être qu'un début.

Vidéo - Humbert : "Wawrinka ? Je le regardais jouer à la télé..."

03:18
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0