Getty Images

Andreescu mérite bien sa grande première

Andreescu mérite bien sa grande première

Le 06/09/2019 à 05:19Mis à jour Le 06/09/2019 à 06:21

US OPEN - Formidable Bianca Andreescu ! A 19 ans, la jeune Canadienne disputera samedi sa toute première finale de Grand Chelem face à Serena Williams. Jeudi soir, elle s'est appuyée sur tout son talent et plus encore sur sa force de caractère pour venir à bout de Belinda Bencic (7-6, 7-5) après une sacrée bataille de plus de deux heures.

Qui aurait imaginé cela il y a un an, quand Bianca Andreescu s'inclinait au 1er tour des qualifications à Flushing Meadows ? Ou bien encore au début de cette année 2019, que la Canadienne avait abordé en dehors du Top 100 ? Pas grand monde, et sans doute pas même l'intéressée elle-même. Mais samedi, elle sera bel et bien sur le court Arthur-Ashe pour y défier la légende Serena Williams dans une finale dames de tous les extrêmes mais ô combien excitante.

Le moins que l'on puisse souligner, c'est que la jeune Andreescu, 19 ans, n'a pas volé sa place. Elle a parachevé son ébouriffant parcours dans le haut du tableau féminin en sortant encore un énorme match jeudi soir contre Belinda Bencic. Autant la première demie avait été expéditive, autant la seconde a été acharnée. Le premier set de cet Andreescu-Bencic aura été à lui seul quasiment aussi long que tout le match entre Serena Williams et Elina Svitolina. Il a finalement fallu deux heures et treize minutes à l'Ontarienne pour dompter la tombeuse de Naomi Osaka (7-6, 7-5).

Vidéo - Andreescu - Bencic : Les temps forts

03:04

L'improbable comeback

La rencontre a tenu a peu de choses qu'il s'agisse du premier ou du second acte. Mais c'est d'abord l'extraordinaire mental de Bianca Andreescu qui lui a permis de s'en sortir en deux manches. Dans la première, aucune des joueuses n'a concédé sa mise en jeu. Ce n'est pas faute d'avoir eu des opportunités, pourtant, du côté de Belinda Bencic. Deux balles de break à 2-1, trois de plus à 3-2 et une dernière à 5-4, cette fois sous la forme d'une balle de set. Mais Andreescu n'a rien voulu savoir. Six balles de break à rien en sa défaveur dans la balance, mais à l'arrivée un set dans la poche en survolant le tie-break (7-3).

Ce break, Bencic allait enfin l'obtenir dès le premier jeu du deuxième set. Puis un autre, pour mener 4-1, double break en poche. Après un nouvel échange de services perdus, la Suissesse a retrouvé son double break de marge à 5-2 en sa faveur. On voyait mal alors comment échapper à un troisième set sous haute tension. Mais Bianca Andreescu a, une fois encore, refusé de céder. En produisant un tennis parfois ahurissant de qualité et plus encore de maîtrise, la Canadienne a signé un improbable comeback pour mener 6-5 et mettre sous pression Bencic.

Ce qui devait alors arriver arriva : dans un dernier effort, Andreescu est allée chercher le break, le set et la finale. Il lui a tout de même fallu s'y reprendre à trois fois. Belinda Bencic a sauvé la première balle de match avec un sacré cran. Sur la deuxième, le coup droit de Bianca s'est mis à trembler. Mais la troisième fut la bonne. Totalement incrédule devant sa victoire, la nouvelle petite merveille du circuit WTA n'a cessé de répéter au micro : "c'est irréel, c'est fou, complètement fou !" A la regarder évoluer, c'est surtout d'une implacable logique.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0