Getty Images

Le patron rassure son monde

Le patron rassure son monde
Par Eurosport

Le 31/08/2019 à 02:54Mis à jour Le 31/08/2019 à 07:51

US OPEN - Touché à l'épaule il y a deux jours, Novak Djokovic n'a pas paru diminué vendredi soir sur le court Arthur-Ashe. Le champion serbe a expédié Denis Kudla au 3e tour (6-3, 6-4, 6-2) en un tout petit peu plus de deux heures. Sur la forme comme sur le fond, il peut sortir rassuré avant d'aborder la seconde semaine du tournoi. Stan Wawrinka l'attend en huitièmes de finale.

Un problème ? Quel problème ? Si Novak Djokovic avait suscité beaucoup d'interrogations mercredi contre Juan Ignacio Londero, avec une épaule endolorie qui avait pesé, sinon sur l'issue du match, au moins sur la qualité de sa prestation notamment au service, il a livré un match de nature à rassurer vendredi en clôture de la session de nuit sur le court Arthur-Ashe. Le numéro un mondial a survolé les débats contre l'Américain Denis Kudla, étouffé en trois manches (6-3, 6-4, 6-2) et deux heures et deux minutes de jeu, sans jamais pouvoir s'extraire de l'éteignoir serbe.

En amont de la rencontre, l'absence du Djoker à sa séance d'entraînement annoncé à 17 heures à Flushing Meadows avait pourtant soulevé de nouvelles interrogations (plus de développement à venir dans le Good Morning Flushing), mais une fois sur le court, une personne étrangère aux soubresauts des derniers jours n'aurait jamais pu soupçonner le moindre souci physique. Soit Djokovic va beaucoup mieux, soit il masque bien sa douleur. En tout cas, il n'a pas fait appel au médecin et s'est montré beaucoup plus efficace contre Kudla que face à Londero, y compris au service.

Vidéo - Djokovic - Kudla : Les temps forts

03:03

Retrouvailles avec Wawrinka

Le tenant du titre n'a d'ailleurs pas concédé une seule fois sa mise en jeu vendredi, même s'il lui a tout de même fallu écarter sept balles de break. Mais dès l'entame de match, on l'a senti concentré à 200%. Et lorsqu'il a réussi le premier break de la soirée dès le troisième jeu, il a brandi un point rageur et lâché un énorme cri. Comme pour dire "je suis bien là". En 17 minutes, le pauvre Kudla, dépassé, était déjà mené 4-1. Le reste de la rencontre fut globalement à l'unisson et pas une seconde le Serbe n'a tremblé.

Au-delà des péripéties de ces dernières heures, une chose est sûre : Novak Djokovic est en huitièmes de finale sans avoir concédé la moindre manche. On a connu des situations plus dramatiques que celle-ci. L'alerte physique est a priori derrière. Le voilà prêt pour les vraies grandes batailles qui l'attendent, et dès dimanche, il sera dans le vif du sujet puisque Stan Wawrinka se dressera sur sa route. Curieusement, ces deux-là ne se sont plus croisés depuis trois ans. C'était ici-même, à Flushing Meadows, lors d'une finale qui n'a pas laissé un bon souvenir au Djoker...

Vidéo - Djokovic : "J'ai réussi à jouer presque sans douleur"

02:37
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0