Getty Images

Zverev déçoit encore

Zverev déçoit encore

Le 02/09/2019 à 23:21Mis à jour Le 03/09/2019 à 04:49

US OPEN - C'est terminé pour Alexander Zverev. L'Allemand, tête de série n°6, a été éliminé dès les huitièmes de finale par Diego Schwartzman après un match en quatre manches (3-6, 6-2, 6-4, 6-3), lundi soir, à New York. L'Argentin, vainqueur logique de ce duel décousu, jouera son deuxième quart à Flushing après 2017. Ce sera face à Rafael Nadal.

Cette fois, son inconstance lui aura été fatal. Sur courant alternatif durant tout le match, Alexander Zverev n'a pas réussi à se défaire de Diego Schwartzman, vainqueur logique en quatre manches (3-6, 6-2, 6-4, 6-3). L'Argentin a su profiter des très nombreuses fautes de son adversaire pour rallier son 2e quart de finale à l'US Open, après celui de 2017. Le 21e mondial y affrontera Rafael Nadal, vainqueur de Marin Cilic en quatre sets.

Vidéo - Petit mais très costaud, Schwartzman a mis Zverev au pas : le résumé de sa victoire

03:02

Cela devient vraiment une fâcheuse habitude. Une nouvelle fois, Zverev a déçu. Une nouvelle fois, l'Allemand a affiché une inconstance coupable. Et une fois encore, il sort d'un tournoi du Grand Chelem par la petite porte.

Après trois premiers tours aussi compliqués que chronophages, l'Allemand était dans l'obligation d'élever son niveau de jeu face à Diego Schwartzman. Très accrocheur, l'Argentin est trop présenté comme un simple joueur de terre. Malgré son petit gabarit, le 21e à l'ATP peut s'exprimer partout, et notamment sur surfaces rapides. Début août, il a notamment remporté un titre à Los Cabos.

17 doubles fautes, 65 fautes directes

Et ce lundi, l'Argentin n'a même pas eu à jouer son meilleur tennis. Car "Sacha" Zverev n'avait besoin que de son inconstance pour s'autodétruire. Malgré le gain d'un premier set très accroché, le natif de Hambourg n'a jamais réussi à retrouver de la sérénité. Très irrégulier au service, campé bien trop loin de sa ligne dans l'échange, peu adroit à la volée, l'Allemand a souvent semblé à court de solutions, démuni. Voire complètement à côté de ses pompes par moments.

Les statistiques ne sont pas loin d'être catastrophique pour le cadet des Zverev... 17 doubles fautes, 65 fautes directes, et seulement 32% de points remportés derrière sa 2e balle. L'Allemand a donné beaucoup, beaucoup trop de cadeaux pour espérer mieux.

Et pourtant, il y avait de la place. Dès qu'il imposait sa puissance du fond de court, Zverev dominait l'échange et faisait plier son adversaire. D'autant que Schwartzman aussi a connu des trous d'air, se montrant parfois trop gourmand en coup droit. Mais le joueur de Buenos Aires, fidèle à son tempérament combatif, n'a jamais montré de signes de frustration. Sa qualité de balle et quelques bien amorties très bien touchées lui ont souvent permis d'étouffer les espoirs de remontée de Zverev. Et de conclure après 3h07 de jeu.

L'Argentin se qualifie donc en quart de l'US Open pour la deuxième fois de sa carrière. Il y retrouvera son bourreau de 2017, Rafael Nadal.

Diego Schwartzman - US Open 2019
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0