Getty Images

Pour Pouille, c'est encore une sortie de route précoce

Pour Pouille, c'est encore une sortie de route précoce

Le 29/08/2019 à 20:30Mis à jour Le 29/08/2019 à 21:22

US OPEN - Lucas Pouille s'arrête déjà là. Le Français, tête de série numéro 25, a été éliminé sans gloire ce jeudi par Daniel Evans (6-4, 6-3, 6-7, 6-4). Le Britannique affrontera Roger Federer au 3e tour. Pour le Nordiste, en revanche, c'est un nouveau coup d'arrêt en Majeur. Après sa demi-finale à Melbourne, Pouille a été systématiquement éliminé avant la deuxième semaine en Grand Chelem.

Lucas Pouille pourra s'en mordre les doigts. Le Français a manqué l'occasion de retrouvailles avec Roger Federer après sa défaite face Daniel Evans au 2e tour de l'US Open. Sans sortir un très grand match, le Britannique a été beaucoup plus constant que le Français pour s'en sortir en quatre sets et un peu plus de 3 heures de jeu (6-4, 6-3, 6-7, 6-4). Pouille a surtout été plombé par un service très friable et de très nombreuses fautes en revers. Malgré un quart de finale prometteur à Cincinnati, la tournée américaine du Français se termine sur une note bien décevante.

Dans la saison chaotique de Lucas Pouille, cette défaite face à Daniel Evans restera probablement comme une de plus amères. Parce que le Français sortait d'un quart de finale très prometteur à Cincinnati, où il n'avait pas démérité contre le boss Novak Djokovic. Parce qu'il avait aussi réussi une entrée en lice solide contre le toujours dangereux Kohlschreiber. Mais surtout parce que, malgré son inconstance, le Français avait toutes les cartes en main pour s'imposer face au Britannique. Dès que le Nordiste a accéléré, sa puissance lui a permis de déborder son adversaire. En témoignent un nombre de coups gagnants largement supérieur (56 à 30). Mais, revers de la médaille, il a surtout commis beaucoup trop de fautes : 81... contre 35 pour Evans.

Parfois complètement à la dérive, le Français a multiplié les mauvais choix dans les deux premières manches. Avec notamment un famélique 24% de premières balles dans le premier set. Mais le 27e mondial, breaké dans le 3e set, semblait avoir réussi à renverser la vapeur en remportant le tie break. Ce n'était qu'une illusion. Toujours aussi fébrile, Pouille n'est pas parvenu à faire plier un Evans très accrocheur et offensif, et qui n'a pas hésité à prendre d'assaut le filet.

Cette nouvelle sortie de route renforce un peu plus le côté sinusoïdal de la saison du natif de Grande-Synthe. Demi-finaliste brillant à Melbourne, avant une sortie sans gloire au 2e tour à Paris, puis un 3e tour encourageant à Londres… L'année 2019 en Grand Chelem de Lucas Pouille est décidément bien déconcertante et difficile à lire. Une chose est sûre : au-delà de la déception du résultat, le Nordiste va également manquer des retrouvailles avec Roger Federer. Un choc de prestige dès le prochain tour dont privilégiera - et c'est fort logique au vu de la rencontre d'aujourd'hui - Daniel Evans.

Vidéo - Pouille, une inconstance rédhibitoire : le résumé de sa défaite face à Evans

02:40
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0