Serena Williams a plié, mais elle n’a pas rompu. L'Américaine a été en difficulté lundi en huitième de finale de l'US Open, mais elle a fini par prendre le meilleur sur Maria Sakkari, tête de série numéro 15, en trois sets (6-3, 7-6, 6-3) et quasiment deux heures et demie de jeu (2h28 précisément). Malmenée en début de troisième set, elle a su se rebeller pour rallier les quarts de finale à Flushing Meadows pour la 17e fois de sa carrière. Elle y affrontera soit Alizé Cornet, soit Tsvetana Pironkova.

Elle a bien cru revivre le cauchemar de Cincinnati. Voici deux semaines, Serena Williams avait dû rendre les armes face à Maria Sakkari (5-7, 7-6, 6-1) pour leur premier affrontement sur le circuit. Et le même scénario semblait se profiler lundi, quand la Grecque a arraché le tie-break du deuxième set, avant de breaker d'entrée de troisième. Mais au caractère et grâce à un physique retrouvé, la tête de série numéro 3 a fini par renverser la tendance.

US Open
Azarenka brise le rêve de Serena
11/09/2020 À 04:45

Touchée mais pas coulée, Serena s'est rebellée pour s'offrir son 17e quart à Flushing

Sakkari s'est tendue

Sur ses gardes en début de partie, Serena a été la première à devoir sauver des balles de break à 2-2, 0/40. Mais Sakkari n'a pas su saisir sa chance et a été punie dans la foulée. L'Américaine a ensuite tenu son engagement pour virer en tête. Le scénario avait de quoi la libérer, pourtant son adversaire n'a pas plongé, bien au contraire. Ultra-solide sur son engagement, la Grecque n'a pas concédé la moindre balle de break dans le deuxième acte.

Et si elle n'a pas su convertir ses deux occasions de conclure sur le service adverse à 5-6, puis a encore manqué deux balles de set dans le tie-break, la persévérance de Sakkari a payé à sa 5e opportunité. Très vive sur les jambes, capable de tenir la cadence du fond voire de dominer l'Américaine, elle a poussé son avantage jusqu'à faire le break d'entrée de dernier acte.

Mais au moment d'enfoncer le clou, son bras a quelque peu tremblé. Serena a retrouvé alors son instinct de championne pour marquer 6 des 7 derniers jeux, exploitant à merveille les secondes balles adverses. C'est sa deuxième victoire consécutive en trois manches, preuve que son corps tient bien le choc. Mentalement, ce succès difficile devrait lui donner confiance pour la suite : elle peut toujours rêver d'un 24e titre en Grand Chelem.

US Open
Serena y prend goût : "Je suis prête à jouer trois sets à chaque match"
09/09/2020 À 21:21
US Open dames
Serena, toujours là
09/09/2020 À 18:28