Shapovalov tombe de haut

Denis Shapovalov savait Lloyd Harris dangereux. D'abord parce qu'il s'était incliné à Dubaï cette année lors de leur unique confrontation. Ensuite parce que le Sud-Africain, dans ses bons jours, vaut beaucoup mieux que son classement à l'ATP (46e). Mais si un match difficile était envisageable, voir le jeune gaucher canadien balayé en trois sets (6-4, 6-4, 6-4) sans ménagement constitue pour lui une grosse déception.
Beaucoup plus constant à l'échange, Lloyd Harris a presque constamment mené les débats, même si Shapovalov avait cru se relancer en breakant rapidement dans la deuxième manche. Embellie de courte durée, puisqu'il a concédé deux fois sa mise en jeu pour se retrouver dos au mur. Après ce coup sur la tête, le Canadien n'a jamais pu redresser la barre.
US Open
Impeccable, Zverev attend Djokovic
08/09/2021 À 20:10
En grande difficulté derrière sa deuxième balle (seulement 33% de réussite sur le match, notamment à cause de ses neuf doubles fautes), et en mode vendanges (40 fautes directes contre 23 à son adversaire), le récent demi-finaliste de Wimbledon s'arrête donc dès les 16es de finale à New York. Lloyd Harris disputera son premier huitième en Grand Chelem lundi, face à Reilly Opelka.

Quelques éclairs mais trop de trous d'air, Shapovalov s'est noyé contre Harris

Opelka a éteint Basilashvili

Reilly Opelka justement. L'Américain s'est hissé pour la première fois de sa carrière en deuxième semaine d'un tournoi du tournoi du Grand Chelem après sa victoire en trois manches face à Nikoloz Basilashvili (7-6, 6-3, 6-4). Parfois secoué par le Géorgien, dans les deux premières manches surtout où il a perdu son service, Opelka a eu du répondant dans l'ensemble et retourné la situation.
Il a d'ailleurs montré qu'il avait le sens du jeu lors de ce match joué face à un joueur plus puissant que lui. Et oui, Basilashvili a mis beaucoup de coeur à l'ouvrage, mais son plan A avait ses limites. Son service l'a aussi trahi. En parlant de service, Opelka s'apprête à disputer un duel de gros serveurs face à Lloyd Harris pour une place en quarts.

Un succès qui fera date pour Opelka : les temps forts de sa victoire contre Basilashvili

Berrettini dans la douleur

Matteo Berrettini n’avait sans doute pas prévu un samedi après-midi aussi acharné. Mais il y a eu droit et l’essentiel est qu’il s’en soit sorti. L’Italien, tête de série numéro 6, a battu Ilya Ivashka (6-7, 6-2, 6-4, 2-6, 6-3). Une bonne grosse bataille en cinq sets, après un premier tour en trois et un deuxième en quatre, face à aux Français Chardy et Moutet.
L'Italien, demi-finaliste à Flushing Meadows en 2019, a bataillé 3h46 minutes pour venir à bout du Bélarusse, qui était en forme dans la foulée de sa victoire la semaine passée à Winston-Salem. Il s'est appuyé sur une excellente première balle (27 aces), et de nombreux coups gagnants (68 contre 30). Ce sont surtout ses nombreuses fautes directes (64 contre 35) qui ont permis à Ivashka de rester dans la partie. Finaliste à Wimbledon cette année, battu par Novak Djokovic, Berrettini pourrait recroiser le Serbe numéro 1 mondial en quart de finale.

Berrettini passe par la petite porte : le résumé du match

Grande prmeière pour Otte

Avant d'envisager une possible revanche contre Djokovic, Matteo Berrettini devra d'abord se débarrasser d'une des grandes surprise de cette première semaine, Oscar Otte. L'Allemand, 144e au classement ATP et issu des qualifications, a privé l'Italie d'un derby, puisqu'il a battu le vétéran Andreas Seppi. Otte s'est imposé en quatre sets (6-3, 6-4, 2-6, 7-5) et verra la deuxième semaine d'un tournoi du Grand Chelem pour la première fois de sa carrière.
Oscar Otte avait flirté ave cl'exploit contre Alexander Zverev à Roland-Garros, puisqu'il avait mené deux sets à rien contre son illustre compatriote. Puis, à Wimbledon, il avait mené deux manche sà une contre Andy Murray. Cet US Open est donc finalement celui de "l'explosion" pour le colosse (1,93m) de Cologne, qui est un véritable miraculé dans ce tournoi. Dès le premier tour des qualifications, il avait dû écarter une balle de match contre l'Argentin Renzo Olivo (6-7, 6-0, 7-6), puis une autre au tour suivant face au Français Constant Lestienne (6-3, 3-6, 7-6). Mais le survivant ne s'arrête plus, depuis.

La belle histoire Otte continue : le résumé du match

.
ATP Washington
Terminus pour Nadal, surpris par Harris après un thriller
06/08/2021 À 02:15
Wimbledon
Trop fort pour Shapovalov, Djokovic rejoint Berrettini en finale
09/07/2021 À 18:26