WIMBLEDON - Demi-finales dames
Marion Bartoli (FRA/N.18) bat Justine Henin (BEL/N.1) 1-6, 7-5, 6-1
Prochaine adversaire : V.Williams
Revivez le film du match
Lui avait-on dit un jour : tu joueras une finale de Grand Chelem ? Et pourtant, ce rêve de toute championne de tennis ne se réalise pas toujours. Après être entrée dans l'histoire du tournoi en étant dans le dernier carré de Wimbledon, Marion Bartoli restera gravée dans les mémoires françaises en tant que troisième Tricolore à jouer une finale à Londres, la cinquième en tournoi du Grand Chelem. Elle succèdera surtout à Amélie Mauresmo, magique vainqueur de l'an passé.
Wimbledon
Clément-Llodra, les nouveaux Mousquetaires
09/07/2007 À 08:07
La Française, 18e mondiale, a réalisé un exceptionnel exploit en demi-finale, que personne n'attendait - sans doute pas elle-même - en battant la N.1 mondiale, Justine Henin, pour la première fois de sa carrière. Une performance à la hauteur de l'événement, tant les efforts dépensés et l'intelligence de jeu ont finalement eu raison d'une Henin, qui s'est contractée tout au long du match.
Troisième Française en finale
Prise par l'enjeu, autant que son adversaire, Justine Henin ne rajoutera donc pas cette ligne tant convoitée qui manque à son palmarès : le titre suprême sur gazon dans le temple du tennis. Pourtant, c'est la Belge qui fait le jeu en ce début de partie. Marion Bartoli est statique sur ses jambes, presque tétanisée à l'échange et littéralement baladée par la N.1 mondiale. La première manche est sèche : 6-1 en 22 minutes de jeu.
Malgré 81% de premières dans la première manche, les relances de la Belge, son point fort, font mal. Breakée d'entrée de 2e set, la Française accuse le coup mais prend son mal en patience. Elle revient peu à peu dans la partie en ne commettant que très peu de fautes directes, contrairement à Henin qui donne des points gratuitement : des 3 fautes en première manche, elle en produit 9 fois plus dans les deux suivantes pour culminer à 27. Débreak puis nouveau break, Marion repasse devant la N.1 mondiale en alignant trois jeux de suite. Justine riposte et refait son retard à 4-4.
92% de premières balles...
C'est pourtant Bartoli qui tient le coup en sauvant deux nouvelles alertes sur son service et repassant devant à 6-5. Son salut viendra de Henin qui implose en vol sur sa mise en jeu, qu'elle concède sans marquer le moindre point... A un set partout, la partie est relancée, Henin dépassée, Bartoli déchaînée.
Cette relève subite annonce une troisième manche de rêve. Avec des statistiques hallucinante pour Bartoli : 92% de premières balles et 70% de réussite en retour de service. Cette dernière stat était son point faible au premier set, elle est son point fort dans le troisième. Et les jeux défilent. 2-0, 3-0, 4-0 : on peine à croire le tableau d'affichage qui annonce le double break de la Française. Henin a deux balles de débreak pour revenir. En vain. Elle stoppe l'hémorragie sur son service à 5-1, pour abdiquer le jeu d'après.
C'est fait : la 18e mondiale bat la N.1 et succède à Mauresmo en finale... qui l'eût cru ? Et comme un bonheur n'arrive jamais seul : son exploit en demi-finale de Wimbledon promet à Marion Bartoli d'entrer dans le top 10 mondial du classement WTA. Difficile de faire mieux ?
- Sébastien PETIT -Crédit Photos: DPPI -
Wimbledon
5/5, Federer rejoint Borg
09/07/2007 À 07:00
Wimbledon
Venus règne encore
09/07/2007 À 06:08