WIMBLEDON - Demi-finales messieurs
Roger Federer (SUI/N.1) bat Richard Gasquet (FRA/N.12) 7-5, 6-3, 6-4
Prochain adversaire : Nadal
Revivez le film du match
L'Everest était trop haut pour Gasquet! Après son quart de finale riche en émotions contre le double finaliste à l'All England Club Andy Roddick, le Biterrois s'était montré capable d'évoluer à un très haut niveau, pour preuve ses 93 coups gagnants. Pour sa première demi-finale en Grand Chelem, il avait droit à l'excellence, en la personne de Roger Federer. "Je n'ai aucune pression et je vais essayer de donner le meilleur de moi-même" avait-t-il annoncé avant de rentrer sur le central. Le Suisse n'avait jusque-là pas beaucoup tremblé sur sa route et faisait donc jeu égal avec son adversaire.
Wimbledon
Clément-Llodra, les nouveaux Mousquetaires
09/07/2007 À 08:07
Souvent dominé dans les échanges mais très pugnace, Gasquet se battait sur chaque coup et profitait des erreurs de Federer pour se procurer quatre balles de break dans la première manche. Mais à chaque reprise, le numéro un mondial réagissait grâce à une très bonne première balle de service, soit sur des aces (20 au total), soit sur des services gagnants. Celui-ci trouvait la solution en usant de slices courts pour se mettre en meilleur position d'attaquer.
Trop fort, trop rapide
Sur deux nouvelles montées à la volée, Federer parvenait à sortir autant de coups gagnants pour remporter sur le fil le premier set 7-5. La chance était passée pour Gasquet qui était parvenu à trouver quelques fois l'ouverture grâce à un bon coup droit. Dès lors, la rencontre prenait une tournure bien plus favorable au quadruple tenant du titre. Federer haussait le rythme de l'échange et continuait de servir admirablement bien. Les aces s'enchainaient (7 dans la deuxième manche) et les coups gagnants aussi (14 pour seulement 3 fautes directes).
Le Bâlois prenait la direction des opérations dès le deuxième jeu pour ne plus laisser l'once d'un espoir, à Gasquet, de revenir. Le Français ne baissait pourtant pas les bras, contrairement à ce qu'il avait déjà l'habitude de faire lorsqu'il se sentait dominé par son adversaire. Il faisait l'effort de rester dans la partie en remportant plus aisément ses mises en jeu. Le quatrième demi-finaliste dans l'histoire du tennis masculin français (après Leconte, Pioline et Grosjean) à Wimbledon cédait tout de même la deuxième manche sur le score logique de 6-3.
Très solide et toujours patron sur le court, Federer savait qu'une cinquième finale consécutive sur le gazon londonien se présentait à lui. Avec son jeu tout en cadence et sa maîtrise en service-volée, le détenteur de dix titres en Grand Chelem asphyxiait Gasquet, auteur de dix points seulement en retour de service lors des deux dernières manches. Le magicien suisse bouclait le match sur sa première balle de match malgré un dernier sursaut d'orgueil d'un jeune homme à un tournant de sa carrière. "Ca se joue sur le combat, la dureté au mal. Les dix premiers ne lâchent rien, c'est leur principale qualité. Contre Roddick, je me suis accroché sur toutes les balles et en réussissant je me suis prouvé quelques petits trucs", analysait Gasquet avec l'espoir de rééditer ce genre de performance.
Pas en manque de défis depuis les débuts de sa carrière, le numéro un mondial, depuis 41 mois, essaiera d'aligner une nouvelle ligne à la case record en égalant les cinq succès consécutifs de Bjorn Borg entre 1976 et 1980. Il retrouvera en finale son ennemi intime, Rafael Nadal, comme l'année passée.
Rafael Nadal (ESP/N.2) bat Novak Djokovic (SER/N.4) 3-6, 6-1, 4-1 ab.
Prochain adversaire : Federer
Revivez le film du match
Alors qu'on le pensait trop juste pour aller au bout de Wimbledon, Rafael Nadal jouera bien la finale face à Roger Federer pour la seconde fois d'affilée à Londres. L'Espagnol, tête de série N.2, a profité de l'abandon dans le 3e set de Novak Djokovic, touché au pied gauche. Lire la suite : Nadal à l'usure
- Yacine Benrajeb -
Wimbledon
5/5, Federer rejoint Borg
09/07/2007 À 07:00
Wimbledon
Venus règne encore
09/07/2007 À 06:08