Reuters

Federer N.15, l'unique

Federer N.15, l'unique
Par Eurosport

Le 06/07/2009 à 05:15Mis à jour

5-7, 7-6, 7-6, 3-6, 16-14, Roger Federer a breaké une seule fois Andy Roddick pour gagner son 6e Wimbledon et redevenir N.1 mondial. Il est désormais le seul joueur à compter 15 titres du Grand Chelem devant Sampras (14). Reste à l'égaler à Londres (7 titres). Là où le gazon usé sent bon la légende.

WIMBLEDON - FINALE MESSIEURS

Roger Federer (SUI, 2) bat Andy Roddick (EU, 6) 5-7, 7-6 (8/6), 7-6 (7/5), 3-6, 16-14

FEDERER N.15, L'ESSENCE MÊME DU TENNIS

Si vous vouliez sentir le parfum enivrant de "l'Edelweiss du tennis", il fallait être à Wimbledon ce dimanche 5 juillet. Elle s'est épanouie dans la raquette de Roger Federer. A 27 ans, le Suisse est désormais seul au sommet de l'histoire du tennis mondial. En battant un valeureux Andy Roddick pour la troisième fois en finale à Wimbledon, il a récolté un 6e titre du All-England Club, et surtout, un 15e titre du Grand Chelem. Le record de Pete Sampras (14) tombe. Et celui que l'Américain conserve à Wimbledon (7 titres) sera son objectif dans un an. Car, pour le plus grand bonheur des amateurs de tennis, et pour la plus grande résignation d'Andy Roddick, Federer veut jouer jusqu'en 2012 !

Un seul break pour écrire l'histoire du tennis

Quant à lui, Roger Federer n'a pas nourri le gazon de Wimbledon de ses propres larmes. Le Suisse est ailleurs. Pendant cinq sets il a cherché la faille de son adversaire, il a obtenu quatre balles de break à 6/5 dans la première manche avant de perdre le set (7-5), sauvant quatre balles de set lors du jeu décisif de la deuxième manche (mené 2/6, il s'est imposé 8/6), imposant sa cadence dans le troisième set (7/5 dans le jeu décisif) et multipliant les aces dans les derniers jeux de cette interminable cinquième manche. "C'était un match fou. Je n'ai pas encore la tête claire. C'est un moment incroyable de ma carrière", lance-t-il avec un large sourire devant Pete Sampras dans les tribunes.

L'émotion est moindre que l'an passé à Wimbledon malgré l'intensité de cette finale hors-norme. Ici on cultive l'histoire du tennis avec sobriété. Federer trouve les mots pour réconforter Andy : "Andy a joué un tournoi formidable. Ne sois pas trop triste, Andy. j'ai perdu en cinq sets l'an dernier. Tu reviendras et tu gagneras. Je l'espère. T'es un gars incroyable. Aujourd'hui, la chance était de mon côté." Et Roddick doit repenser très fort à cette volée haut de revers ratée à 6/5 dans le jeu décisif du deuxième set. Il faut cueillir ce genre de balle pour s'offrir le bouquet final. Roger le sait, lui qui connaît les joies de l'altitude du classement ATP. Il va d'ailleurs redevenir N.1 mondial le lendemain (lundi 6 juillet). Et il pourra se présenter avec un Edelweiss à la boutonnière l'année prochaine à Wimbledon, c'est un emblème de la Suisse !

FEDERER NOUVEAU N.1 MONDIAL ET UN NOUVEAU DOUBLE

. On retiendra en pensant à l'exploit du grand absent Nadal l'an dernier qu'il devient le 4e joueur de l'ère Open à faire le doublé Roland-Garros-Wimbledon, comme Rafael Nadal en 2008, Bjorn Borg (de 1978 à 1980) et Rod Laver en 1969.

. Cette victoire à Wimbledon est son 60e titre ATP.

RODDICK SPORTIF JUSQU'AU BOUT

L'HOMMAGE DE PETE SAMPRAS

Pete Sampras, vainqueur de 14 titres du Grand Chelem dont 7 à Wimbledon : "Roger Federer est un joueur formidable. Il n'a que 27 ans et il va jouer encore quelques années. S'il reste en forme, il peut aller à 18 ou 19 titres. C'est un gars formidable, humble. Et tout semble si facile pour lui. Il a la foi. Ce gars est une légende, une icône. Il est une bénédiction pour ce sport. Je suis désolé pour Andy. C'était sa chance. Mais au final, Roger en avait un peu plus. Les observateurs parlent de Laver ou de Nadal, mais quand on regarde son palmarès, pour moi le plus grand c'est Roger."

LES AUTRES RECORDS DE LA RENCONTRE

. C'est la première fois de l'histoire des tournois du Grand Chelem qu'une finale se gagne après plus de 20 jeux au cinquième set . En 1927, la finale de Roland-Garros entre René Lacoste et Bill Tilden s'est terminée sur le score suivant : 6-4, 4-6, 5-7, 6-3, 11-9 . La même année, à l'Open d'Australie, Gerald Patterson avait battu John Hawkes 3-6, 6-4, 3-6, 18-16, 6-3 (avant l'invention du jeu décisif dans les années 70).

. Roger Federer a battu son record d'aces dans un seul match (50, soit 5 de moins que le record absolu d'Ivo Karlovic), soit 11 aces de mieux que son précédent record.

. C'est la première fois depuis 37 ans que Wimbledon connaît trois finales en cinq sets consécutives (2007, 2008 et 2009) après 1970, 1971, 1972 (Victoires de John Newcombe, deux fois puis Stan Smith).

0
0