Reuters

Federer avale Melzer

Federer avale Melzer
Par Eurosport

Le 28/06/2010 à 15:51Mis à jour Le 29/06/2010 à 11:56

Jürgen Melzer pétillait à l'idée de jouer sur le central face à Roger Federer. Il se souviendra de la raclée reçue en 1h24 (6-3, 6-2, 6-3). Le Suisse qui a bombé le torse en début de rencontre s'est contenté de cueillir l'Autrichien, faible et impuissant en retour. Au prochain tour : Tomas Berdych.

WIMBLEDON - Huitièmes de finale

Roger Federer (SUI/N.1) bat Jurgen Melzer (AUT/N.16) 6-3, 6-2, 6-3. Prochain adversaire : Berdych.
Tomas Berdych (TCH/N.12) bat Daniel Brands (ALL) 4-6, 7-6 (7/1), 7-5, 6-3

Jürgen Melzer était content d'être là. 12 ans après avoir perdu face à Roger Federer à l'Orange Bowl, l'Autrichien a perdu face au tenant du titre de Wimbledon, le temps de bien se remémorer les plus beaux moments de la carrière du Suisse. Car pour ce match inédit entre ces deux joueurs qui se connaissaient de longue date, Roger Federer a joué comme à la belle époque : une très grosse entame pour effrayer le passant et une bonne gestion de la peur adverse ensuite.

Après le début de tournoi le plus compliqué de sa carrière en Grand Chelem avec trois sets abandonnés en deux tours, le tenant du titre a retrouvé son rythme de croisière depuis deux matches et Melzer n'a pu faire mieux lundi qu'Arnaud Clément vendredi, en ne sauvant que huit petits jeux. "Jouer sur le central de Wimbledon, le plus beau court du monde, face à Roger et à un moment de ma carrière où je n'ai jamais aussi bien joué, c'est extraordiniaire", Jürgen Melzer a-t-il le même sentiment après le match ? Pas sûr.

Beau temps pour Roger

Vainqueur de Wimbledon juniors en 1999, un an après Federer, l'Autrichien, 16e mondial, a même paru égaré sur le Central face à son rival germanophone et copain de vestiaire, lors de leur tout premier duel sur le grand circuit. "Je connais chaque recoin de ce court, j'ai joué tellement de grands matches ici, ça aide", a commenté Federer qui a passé une excellente journée lundi. Sur le plan de jeu d'abord: "J'ai très bien joué, j'ai été agressif dès le début."

Sur le plan physique ensuite: "Au premier tour j'avais un peu mal à la cuisse mais c'est désormais du passé." Et une météo parfaite: "Il faut chaud ? Pour les Britanniques peut-être mais pour moi c'est plutôt un climat modéré. On est habitués à jouer sous 35 ou 40 degrés (contre 29 lundi à Wimbledon). Alors pas de souci, c'est au contraire très sympa."

"J'ai déjà un peu oublié mon début du tournoi, a développé Federer. Je devrais peut-être être à la maison mais je suis encore là. Physiquement et mentalement je suis bien de nouveau. C'est incroyable comme en tennis les choses peuvent changer vite. Je suis content de la façon dont je joue depuis Clément, deux fois trois sets secs, c'est vraiment super." Lors de son 25e quart de finale de suite en Grand Chelem, le N.2 mondial rencontrera mercredi le Tchèque Tomas Berdych, vainqueur de l'Allemand Daniel Brands en quatre manches.

0
0