Reuters

Murray, sans coup férir

Murray, sans coup férir
Par Eurosport

Le 30/06/2010 à 17:02Mis à jour Le 30/06/2010 à 20:40

Comme l'an passé, Andy Murray sera en demi-finale de Wimbledon. L'Ecossais a dominé Jo-Wilfried Tsonga en 2h50, 6-7, 7-6, 6-2, 6-2. Le 4e joueur mondial affrontera Rafael Nadal pour tenter de rallier sa première finale sur le pré vert londonien. L'Espagnol a battu Robin Söderling 3-6, 6-3, 7-6, 6-1.

WIMBLEDON 2010 - Quarts de finale messieurs

Andy Murray (GBR/N.4) bat Jo-Wilfried Tsonga (FRA/N.10) 6-7 (5/7), 7-6 (7/5), 6-2, 6-2. Prochain adversaire: Nadal

Rafael Nadal (ESP /N.2 ) bat Robin Soderling (SUE/N.6) 3-6, 6-3, 7-6 (7/4), 6-1

Que le Royaume se rassure, son sujet favori est toujours dans la place. Si Andy Murray a perdu son premier set de la quinzaine, l'Ecossais n'a pas failli à la tâche en se qualifiant pour les demi-finales de Wimbledon pour la 2e année de suite. Jo-Wilfried Tsonga y a cru pendant deux sets, avant de se faire manger mentalement par le 4e mondial. Le N.1 français a réussi deux premiers sets pratiquement parfaits pendant lesquels il a pris des risques en jouant souvent des services-volées pour acculer son adversaire et plonger dans le doute le court central qui attend une victoire britannique depuis 74 ans.

Reuters

Une balle mal jugée et tout flanche

"Les deux premiers sets ont été très disputés, il m'a sorti quelques coups énormes, j'étais cantonné en défense mais je me suis accroché et j'ai réussi à me détacher dans les derniers sets", a commenté Murray. Tsonga avait encore suffisamment d'énergie pour défendre cinq balles de break en début de troisième set. Mais le Manceau, usé par un tournoi nettement plus cabossé que celui de Murray et qui s'est massé le pouce droit aux changements de côté, s'est ensuite effrité au fil des jeux. A bout de souffle, visiblement agacé et découragé d'avoir encore un si long chemin à faire alors qu'il a failli se retrouver sur l'autoroute vers les demi-finales quelques minutes plus tôt, il a complètement explosé après deux heures de combat pour assister impuissant à l'envol de son adversaire, vainqueur de 23e match de suite face à Tricolore.

Pour Murray, déjà vainqueur Gilles Simon au troisième tour, l'aventure continue et l'excitation sera à son comble vendredi lors de sa deuxième demi-finale de suite à Wimbledon qu'il jouera finalement face à Rafael Nadal, vainqueur de Robin Söderling en quatre manches. Attendu tous les ans comme le messie, Murray n'a plus que deux matches à gagner pour succéder à Fred Perry, dernier vainqueur britannique à Wimbledon en 1936 et en Grand Chelem. Et après l'élimination de Roger Federer, sextuple vainqueur à Londres et bourreau de Murray lors de ses deux premières finales majeures, c'est tout un royaume qui se met à rêver...

0
0