Panoramic

Roger Federer battu à Wimbledon : la fin d'une époque en trois statistiques

La fin d'une époque pour Federer
Par Eurosport

Le 26/06/2013 à 22:25Mis à jour Le 26/06/2013 à 23:49

Sa défaite au deuxième tour de Wimbledon face à Stakhovsky mercredi marquera quoi qu'il arrive une césure dans la carrière de Roger Federer. C'est la fin de sa série de 36 quarts de finale consécutifs en Grand Chelem. Et c'est la sortie du Top 4 mondial qui lui est promise après cette défaite contre le 116e joueur mondial.

Après sa défaite face à Sergiy Stakhovsky (6-7, 7-6, 7-5, 7-6), on se gardera bien d'affirmer que Roger Federer a amorcé un déclin irrémédiable. Les jugements définitifs en ce domaine sont toujours dangereux. En 2002, Pete Sampras avait disparu dès le deuxième tour à Wimbledon, face à George Bastl. Le champion américain avait été enterré avant de sortir de la tombe deux mois plus tard pour s'adjuger un 14e et dernier titre du Grand Chelem, à l'US Open. Prudence, donc. En revanche, ce qui est certain, c'est que l'élimination du Suisse mercredi à Wimbledon marque la fin d'une ère pour lui. La preuve à travers ces trois statistiques:

. 36 – C'était le plus extraordinaire de tous les records détenus par Roger Federer. 36 quarts de finale consécutifs en Grand Chelem. Neuf années entières. Une série amorcée à Wimbledon en 2004 et qui vient donc de prendre fin au même endroit mercredi. Il fallait remonter à Roland-Garros 2004 et une défaite au troisième tour contre Gustavo Kuerten pour trouver un tableau de huit sans Federer. Depuis, le bilan du Suisse était le suivant: 15 victoires, 7 finales, 9 demies et 5 quarts.  L'incroyable hécatombe de mercredi vient rappeler à quel point cette série était exceptionnelle. Ne pas rater un quart dans un majeur pendant près d'une décennie… Reverra-t-on cela un jour?  Novak Djokovic détient donc désormais la meilleure série en cours dans ce domaine avec 16 quarts de rang. Le Serbe a quand même encore un peu de chemin pour aller chercher le record du Bâlois.

Panoramic

. 4 – Roger Federer avait intégré le Top 4 du classement ATP en juillet 2003, au soir de son premier titre à Wimbledon. Son premier majeur. La boucle est donc bouclée puisque, après sa défaite face à Sergiy Stakhovsky, il est assuré de sortir de cette zone. Dix ans après. Sur ces dix années, il a même en permanence été sur le podium, à l'exception d'une parenthèse de six semaines à la 4e place en 2011. Actuel numéro trois mondial, le Suisse va perdre le bénéfice des 2000 points acquis via sa victoire à Wimbledon l'an passé. Son deuxième tour va lui en "rapporter" 45. Faites les comptes: 1955 points de déficit. Il va donc voir David Ferrer et Rafael Nadal lui passer devant. Il pourrait même quitter le Top 5  et glisser au 6e rang si Tomas Berdych remporte le tournoi. Puis Federer perdra dans la foulée les points de sa finale olympique à Londres. C'est l'été meurtrier pour lui.

Getty Images

0
0