L'exploit

Jelena Ostapenko, habituée aux tournois secondaires, n'avait encore jamais pris part au grand tableau d'un tournoi majeur. Pour son "baptême", la jeune Lettone, 18 ans et 147e mondiale, a fait fort en écrasant (6-2, 6-0) l'Espagnole Carla Suarez-Navarro, 9e mondiale.
La lauréate de Wimbledon chez les juniors l'an passé s'est promenée sur le gazon du court N.8 en distribuant 30 coups gagnants contre un seul pour son adversaire. Pas à l'aise sur l'herbe, Suarez-Navarro n'a tenu que 52 minutes contre la fougueuse joueuse balte, qui affrontera la Française Kristina Mladenovic au prochain tour.
Wimbledon
Gasquet a déroulé et attend De Schepper
29/06/2015 À 19:06

Carla Suarez Navarro et Jelena Ostapenko

Crédit: AFP

Le flop

Dominika Cibulkova espérait se relancer à Londres après une première moitié de saison minée par une blessure à la jambe qui l'a éloignée des courts pendant plus de trois mois. Pour son retour à Eastbourne, juste avant Wimbledon, la bondissante Slovaque avait passé deux tours en s'offrant le scalp de la Tchèque Lucie Safarova, finaliste de Roland-Garros.
Mais lundi, l'ancienne 10e mondiale (aujourd'hui 45e) a rechuté en s'inclinant pour la cinquième fois en autant de duels contre sa compatriote Daniela Hantuchova (72e). Cibulkova a encore besoin de temps pour retrouver le niveau qui lui avait permis d'atteindre la finale de l'Open d'Australie en 2014 et les quarts à Londres en 2011.

Le chiffre du jour : 38

C'est, en minutes, le temps nécessaire à Andrea Petkovic pour corriger l'Américaine Shelby Rogers 6-0, 6-0. L'Allemande a imité Venus Williams qui a aussi infligé une double "roue de bicyclette" à sa compatriote Madison Brengle mais en un peu plus de temps (42 minutes). La dernière joueuse à avoir gagné 6-0, 6-0 à Londres était la Française Marion Bartoli en 2009 (premier tour).

Fernando Verdasco

Crédit: Eurosport

Les phrases

De Serena Williams, invitée sur scène samedi soir à Hyde Park lors du concert de la chanteuse Taylor Swift.
J'étais vraiment nerveuse, je ne voulais pas vraiment le faire. Taylor semblait me dire: A"llez, il faut que tu montes." Les autres filles aussi. Moi, j'espérais juste ne pas me casser le cou
De Novak Djokovic, pas mécontent de s'en être sorti en trois sets contre l'Allemand.
A Belgrade, on a aussi un moineau que l'on appelle +jivjum+. Je crois que cet oiseau est venu de chez moi pour m'aider un peu. L'oiseau s'est posé sur la ligne de fond de court, à un moment ou (Philipp) Kohlschreiber était au service. Il n'a pas bougé et j'ai remporté le point. Je me suis dit alors: "Je t'en prie, reste-là".

Novak Djokovic tente d'amadouer un oiseau - Wimbledon 2015

Crédit: AFP

L'histoire

L'Australien Lleyton Hewitt disputait son 17e et dernier Wimbledon. Son parcours n'aura pas duré très longtemps mais l'Australien, fidèle à sa réputation de combattant, a poussé son adversaire, le Finlandais Jarkko Nieminen, dans ses derniers retranchements et jusqu'à un cinquième set à rallonge (11-9).
L'ancien N.1 mondial, lauréat du tournoi en 2002, a donc offert un beau spectacle au public britannique pour son dernier tour de piste, sauvant notamment trois balles de match pour recoller à 5-5 dans la dernière manche. "Je ne suis pas quelqu'un qui pleure facilement. Mais je n'en étais pas loin aujourd'hui", a confié Hewitt, qui rêvait de s'offrir un 2e tour contre Djokovic.
Wimbledon
Mladenovic brise le mauvais sort du 1er tour
29/06/2015 À 16:44
Wimbledon
Djokovic commence par un bon bras de fer, Hewitt dit adieu à Wimbledon
29/06/2015 À 14:21