AFP

Tsonga a encore pris le mur Karlovic de plein fouet

Tsonga a encore pris le mur Karlovic de plein fouet

Le 04/07/2015 à 18:13Mis à jour Le 04/07/2015 à 21:44

Comme en 2009, Jo-Wilfried Tsonga a été éliminé par un Ivo Karlovic mitrailleur à souhait, samedi au 3e tour de Wimbledon (7-6, 4-6, 7-6, 7-6). Le géant croate, 25e mondial, affrontera Andy Murray en huitième de finale lundi. C'est la troisième année consécutive que JWT échoue avant les quarts du tournoi britannique.

Il n'y aura pas de troisième Français en seconde semaine de Wimbledon. Samedi, Jo-Wilfried Tsonga n'a pas été capable de décrocher sa place pour les huitièmes de finale, stoppé net par Ivo Karlovic au terme d'un match aussi serré que frustrant, perdu en quatre sets et surtout trois jeux décisifs (7-6, 4-6, 7-6, 7-6).

A 36 ans, le géant croate affrontera Andy Murray, vainqueur d'Andreas Seppi (6-2, 6-2, 1-6, 6-1) pour tenter de retourner en quart de finale qu'il n'a atteint qu'une seule fois en Grand Chelem : en 2009, déjà à Wimbledon. Pour Tsonga, c'est la troisième année consécutive qu'il échoue avant les quarts du tournoi britannique, où il avait disputé deux demi-finales en 2011 et 2012.

C'est le genre de défaite que le Manceau va ruminer longtemps. Face au puissant serveur qu'est Karlovic, Tsonga a essuyé les salves de son adversaire pendant les trois heures de match sans parvenir à prendre le dessus sur trois sets. La première manche a donné le la de la rencontre : un gros bras de fer au service, une seule balle de break à jouer et une pluie d'aces.

Après 40 minutes de jeu, le Croate n'a perdu que trois points sur son service et laissé JWT impuissant devant sa réussite... et son peu de répondant en retour. Après avoir joué le feu pendant une heure, Karlovic a cependant montré une faille en concédant son service sur la première balle de break de Tsonga. Qui sera la seule du Français dans ce match.

Premier joueur à claquer au moins 40 aces lors de trois matches consécutifs à Wimbledon

Malgré cette égalisation à un set partout, le 12e mondial n'est pas parvenu à réitirer cet "exploit". En face, Karlovic s'en est donné à coeur joie en enchaînant les services-volées quand il n'avait pas fini le point dès le premier coup de raquette. Au total, le Croate a servi 41 aces et distillé 83 coups gagnants pour 23 fautes directes. Une vraie mitraillette dans la continuité des deux premiers tours avec 42 aces passés au premier match et 53 au deuxième. Il est devenu au passage le premier joueur à dépasser les 40 "ogives" servies lors de trois matches consécutifs à Wimbledon.

De l'autre côté du filet, le Français n'est que trop rarement parvenu à retourner le service adverse. Notamment sur le peu de secondes balles servies. Tsonga a notamment laissé passer sa chance dans le quatrième set lorsqu'il s'est procuré deux balles de deux manches partout dans le jeu décisif... mais sur service adverse. Et encore, sur l'une d'elle, le Croate a, semble-t-il, touché deux fois la balle sur une volée... Ce qui ne manquera pas de donner quelques regrets de plus au Français.

Toujours est-il que sur l'ensemble du match, Karlovic n'a pas volé sa victoire. C'est sur sa 3e balle de match qu'il a une nouvelle fois éliminé Tsonga à Wimbledon, six ans après la première, année où il avait atteint pour la dernière fois les huitièmes de finale à Londres. A l'âge de 36 ans et 134 jours, il est le plus vieux joueur à atteindre la seconde semaine de Wimbledon depuis Niki Pilic... en 1976. Et le tout, sans prendre la peine de convertir une seule balle de break. Tsonga, pourtant inspiré lors des deux premiers tours malgré trois semaines d'arrêt, quitte Londres la tête basse, d'autant plus qu'il restait sur une demi-finale à Roland-Garros.

0
0