Reuters

Serena sans pitié pour Vesnina

Serena sans pitié pour Vesnina

Le 07/07/2016 à 15:02Mis à jour Le 07/07/2016 à 19:16

WIMBLEDON - Serena Williams s'est très facilement qualifiée pour la finale du simple dames en balayant la Russe Elena Vesnina en deux sets, 6-2, 6-0 en 48 minutes. L'Américaine va disputer samedi sa 9e finale à Wimbledon, face à Angelique Kerber.

Serena Williams va retenter sa chance. Finaliste malheureuse à l'Open d'Australie et Roland-Garros, la N.1 mondiale essaiera à nouveau samedi de remporter son 22e titre du Grand Chelem et, ainsi, de conserver sa couronne à Wimbledon. Jeudi, elle a éparpillé sur le central la novice Elena Vesnina en deux manches (6-2, 6-0) lors de la première demie. L'Américaine n'a pas fait de détail face à la Russe, balayée en 48 minutes. Serena disputera sa neuvième finale à Wimbledon, face à la gagnante de l'autre demie qui opposera sa soeur venus à Angelique Kerber.

Il n'y pas eu de match entre les deux joueuses. Pour sa première demie en majeur dans sa carrière, Vesnina n'a finalement rien eu à se reprocher. Elle a tenté, essayé de frapper fort, des deux côtés, cherché des angles sortants au service, mais il n'y avait rien à faire face à cette Serena-là, pas loin de son tout meilleur niveau et impitoyable. La N.1 mondiale a enlevé tout suspense dans les deux sets en effectuant le double break à chaque fois et en confirmant sur son engagement. En menant deux fois 4-0, elle a achevé les minces espoirs de son adversaire, seulement capable de remporter son service à deux reprises en fin de premier set.

17 minutes pour la seconde manche

On peut se pencher sur la copie de Serena, pas loin de frôler la perfection : 77% de premières balles, 96% de points gagnés derrière sa première, 71% de points gagnés derrière sa seconde, 28 coups gagnants pour 7 fautes directes. A en perdre la tête et son latin. Vesnina a également effectué 7 fautes directes lors de cette demi-finale (pour 9 coups gagnants).

Sept, cela a été infime mais cela a prouvé à quel niveau a évolué l'Américaine, qui n'a perdu que trois petits points sur son service, lors de cette demie. La Russe pourra quand même regretter sa défaillance au service. Avec ses 50% de premières balles, elle s'est exposée au jeu de retour de sa rivale sur ses secondes et ça a fait mal. Très mal. Notamment lors de la seconde manche, expédiée en 17 minutes chrono.

0
0