Getty Images

Une place en 8es, un nouveau record : Federer n'a pas tremblé contre Mischa Zverev (7-6, 6-4, 6-4)

Une place en 8es, un nouveau record : Federer n'a pas tremblé contre Zverev

Le 08/07/2017 à 21:21Mis à jour Le 09/07/2017 à 23:48

WIMBLEDON - Roger Federer est toujours là, et bien là. Le Suisse s'est qualifié pour les 8es de finale de Wimbledon en battant Mischa Zverev en trois sets (7-6 (3), 6-4, 6-4), samedi soir au 3e tour. Le n°5 mondial a, au passage, signé un 317e succès en Grand Chelem, nouveau record absolu. Prochain obstacle sur la route d'un huitième sacre sur le gazon londonien : Grigor Dimitrov.

Roger Federer rejoint lui aussi les huitièmes de finale. Le n°5 mondial a assuré sa qualification pour le 4e tour de Wimbledon, samedi soir à Londres, après un succès accroché et difficile face à Mischa Zverev. Sur courant alternatif sur le Centre Court lors du 1er set, Federer a quand même assuré une victoire solide en trois manches (7-6(3), 6-4, 6-4). Il disputera lundi son quinzième huitième de finale en carrière à Church Road. Il a surtout signé son 317e succès en Grand chelem, plus que jamais un record absolu, qu'il possède désormais seul, devant Serena Williams.

L'homme aux 18 Majeurs abordera en tous cas son prochain match face à Grigor Dimitrov sans avoir perdu un seul set lors de cette première semaine. Une façon comme une autre de faire passer le message : même en ayant quelques petits trous d'airs, la tête de série n°3 a conservé cette faculté à être solide lors des moments très importants. Cela avait été le cas lors de l'Open d'Australie, puis lors de ses succès à Indian Wells et Miami. Cela a également été le cas lors de ces trois premiers tours en Angleterre et face à Zverev. Bien en jambes, Federer a passé moins de deux heures (1h49) sur le court grâce à son excellente gestion des moments clés lors de ce 3e tour.

Un premier set accroché, puis Federer s'est relâché

Le point central de cette partie, très rythmée lors des deux premières manches et parfois spectaculaire, s'est déroulé lors de la fin de la première manche. A 5-5, après avoir concédé le débreak à 4-3 alors qu'il avait bien débuté la rencontre, Federer a dû s'employer pour sauver une balle de break et s'éviter un match à rallonge. Relancé par ce moment, l'Helvète a laissé son seul gros temps faible de la rencontre de côté avant de repartir au combat. Jamais il n'a été poussé dans ses derniers retranchements, samedi, lors d'une opposition où il n'a concédé aucune balle de break passée la première manche. Mais il faudra revoir la copie côté revers. Un coup qui lui a peut-être coûté de rester plus longtemps devant le public du Centre Court.

Comme cela a été le cas à Halle, il y a quinze jours (victoire de Federer 7-6, 6-4), Mischa Zverev s'est avéré être un poison pour le Bâlois qui n'a pas eu assez de continuité dans la lecture du service du 30e joueur mondial pour s'offrir des manches moins serrées. Pour dépasser son encombrant adversaire, évidemment très souvent porté vers le filet, Federer a dû sortir quelques coups de son chapeau et jouer l'offensive derrière ses secondes. En coup droit et à la volée, il a en tous cas régalé l'assistance au fur et à mesure de la soirée.

Les deux hommes ont dans l'ensemble livré une copie quasi similaire à celle de leur duel sur le sol allemand. Auteur du break très tôt dans les 2e et 3e sets, le Suisse s'est finalement ouvert de manière clinique une place pour le "Manic Monday". Face à Dimitrov, son double bulgare, son huitième de finale promet en tous cas d'être spectaculaire. On a hâte d'y être.

Visuel : 317 victoires en Grand Chelem pour Roger Federer
0
0