Getty Images

Un sommet pour l'Histoire

Un sommet pour l'Histoire
Par Eurosport

Le 13/07/2019 à 23:40Mis à jour Le 14/07/2019 à 13:37

WIMBLEDON - Roger Federer et Novak Djokovic vont croiser le fer dimanche pour la troisième fois en finale au All England Club. Si le Serbe essaiera de défendre son titre et de se rapprocher du record de son rival suisse, ce dernier espère décrocher une 9e couronne sur le gazon anglais, pour devenir le vainqueur le plus âgé en Grand Chelem.

Le contexte

Comme on se retrouve. Roger Federer face à Novak Djokovic en finale de Wimbledon, cela n'a rien d'une nouveauté. En 2014 et 2015, les deux géants du circuit s'étaient ainsi déjà affrontés sur le gazon du All England Club avec un dénouement identique : une victoire du Serbe dans le jardin du Suisse. Quatre ans après, les voilà donc de retour sur la même scène pour un troisième choc, rejoignant dans la légende du tournoi les triptyques Federer-Nadal, Federer-Roddick et Edberg-Becker, affiches les plus récurrentes depuis la Seconde Guerre mondiale. Et si leur constance au plus haut niveau force le respect, leur présence en finale relève finalement d'une logique implacable.

Depuis un an, Novak Djokovic a repris les rênes du circuit. A nouveau au top, le Serbe a remporté trois des quatre derniers Majeurs, trébuchant voici un mois en demi-finale à Roland-Garros dans sa quête d'un Grand Chelem sur deux saisons. Tenant du titre à Londres, le numéro 1 mondial a mené sereinement sa barque pendant la quinzaine, voyant les têtes de série principales de sa partie de tableau (Stefanos Tsitsipas, Alexander Zverev, Stan Wawrinka, Milos Raonic ou encore Kevin Anderson) tomber comme des mouches. Avant la finale, il n'aura pas eu à affronter un top 20, ce qui ne l'a pas empêché d'impressionner notamment contre David Goffin en quart de finale.

Octuple vainqueur du tournoi, Roger Federer se sent comme un poisson dans l'eau sur le gazon anglais. Et à quasiment 38 ans, le Suisse refuse le déclin que d'aucuns lui prédisent depuis une décennie. Vainqueur à Dubaï, Miami et Halle, demi-finaliste à Roland-Garros, il présente un bilan ahurissant de 38 victoires pour 4 défaites en 2019 (90 % de réussite). S'il a perdu le premier set de son tournoi face au jeune et méconnu Sud-Africain Lloyd Harris, Federer a rapidement retrouvé ses repères. Son niveau de confiance actuel lui a permis de monter en puissance pour franchir les obstacles Kei Nishikori en quart et Rafael Nadal au cours d'une demi-finale où son niveau de jeu en a subjugué plus d'un. Il semble prêt au défi ultime que serait pour lui de vaincre successivement ses rivaux espagnol et serbe en Grand Chelem.

Novak Djokovic, Roger Federer

Novak Djokovic, Roger FedererGetty Images

Leur parcours

Novak Djokovic

1er tour : bat Kohlschreiber (6-3, 7-5, 6-3)
2e tour : bat Denis Kudla (6-3, 6-2, 6-2)
3e tour : bat Hubert Hurkacz (7-5, 6-7(5), 6-1, 6-4)
1/8e de finale : bat Ugo Humbert (6-3, 6-2, 6-3)
1/4 de finale : bat David Goffin (6-4, 6-0, 6-2)
1/2 finale : bat Roberto Bautista Agut (6-2, 4-6, 6-3, 6-2)

Roger Federer

1er tour : bat Lloyd Harris (3-6, 6-1, 6-2, 6-2)
2e tour : bat Jay Clarke (6-1, 7-6(3), 6-2)
3e tour : bat Lucas Pouille (7-5, 6-2, 7-6(4))
1/8e de finale : bat Matteo Berrettini (6-1, 6-2, 6-2)
1/4 de finale : bat Kei Nishikori (4-6, 6-1, 6-4, 6-4)
1/2 finale : bat Rafael Nadal (7-6(3), 1-6, 6-3, 6-4)

Face à face

Un classique en chasse un autre. Après le 40e "Fedal", voici le... 48e "Fedic". La prolifique rivalité entre Roger Federer et Novak Djokovic va connaître un nouveau moment fort dimanche, un de plus. Ce sera leur 16e affrontement en Grand Chelem, le 5e avec un titre en jeu dans un Majeur. Djokovic a l'avantage sur toute la ligne. Le Serbe mène d'une courte tête, 25-22 dans les confrontations globales.

Mais ce relatif équilibre doit beaucoup au rapport de forces initial entre les deux hommes puisque Federer menait 13-6 fin 2010. Faites les comptes, depuis, Djokovic a placé un gros coup d'accélérateur : 19-9. Il domine également en Grand Chelem (9-6), y compris en finale (3-1). Enfin, sur gazon, leurs trois duels se limitent à leurs trois matches à Wimbledon, le premier enlevé par le Suisse (demi-finale 2012), les deux suivants par Djokovic (finales 2014 et 2015).

Novak Djokovic-Roger Federer

Novak Djokovic-Roger FedererGetty Images

Trois stats à avoir en tête

12. Le gain du premier set sera sans doute déterminant. Lors des douze derniers duels entre Novak Djokovic et Roger Federer, le vainqueur du match avait également enlevé la première manche. Une tendance brutale, car quatre de leurs six duels précédant cette série avaient vu le perdant du premier set s'imposer au final.

32. En douze mois, depuis qu'il est redevenu le patron, Djokovic a remporté 32 de ses 33 derniers matches en Grand Chelem. Soit un taux de réussite de 96,9%. Hors Grand Chelem, il s'est montré plus partageur, subissant neuf défaites en un an pour "seulement" 80% de victoires. C'est bien sur les scènes majeures que Djokovic se transforme en Djoker.

45. A 37 ans et 11 mois, Roger Federer est le plus vieux finaliste en Grand Chelem chez les hommes depuis 1974, lorsque Ken Rosewall avait atteint les finales de Wimbledon et de l'US Open à près de 40 ans. En cas de victoire dimanche, le Suisse deviendra le vainqueur le plus âgé dans l'ère Open, effaçant ce même Rosewall, 37 ans et 2 mois en Australie en 1972.

Ils ont dit

Novak Djokovic : "Nous savons tous à quel point il est bon, mais spécialement ici. Cette surface convient très bien à son jeu. Il adore jouer très vite, prendre du temps à son adversaire. Il ne vous donne jamais la même balle. Pour des joueurs comme Nadal et moi qui aimons avoir un peu plus de temps, c'est une pression constante qu'il faut gérer."

Roger Federer : "Je suis impatient de jouer contre Novak. Nous nous sommes tellement affrontés que la tactique est assez claire. Nous avons eu notamment un super match à Paris (Bercy en octobre dernier, ndlr) récemment. J'espère qu'on pourra faire aussi bien ici. C'est une saison très solide pour moi. J'ai gagné à Halle, les étoiles sont alignées. De ce point de vue, je peux aborder cette finale très confiant."

Roger Federer

Roger FedererGetty Images

Les clés du match

Pour gagner, Federer devra…

Bien démarrer. Le gain du premier set ne sera pas une condition suffisante mais probablement nécessaire, voire indispensable. S'il doit courir après le score comme lors des deux finales majeures de 2015, leurs deux dernières en commun, la mission deviendra très, très complexe.

Servir mieux que jamais. Un élément toujours déterminant pour lui, mais face à Djokovic, diable de relanceur, il ne pourra s'autoriser un faible pourcentage de premières. Et sa deuxième balle devra être efficace. Lors de la finale 2015 de Wimbledon, il n'avait gagné que 45% de ses points sur son second service.

Pour gagner, Djokovic devra…

Tenir la filière longue. Contre Nadal, Federer avait remporté 59% des échanges de cinq frappes de balles ou plus. Djokovic devra impérativement faire baisser le taux de réussite du Suisse dans ce domaine. Mais il en a les moyens.

Maîtriser ses nerfs. A Roland-Garros, contre Dominic Thiem, on l'avait senti agacé par la moindre contrariété. Il est apparu à nouveau apaisé à Londres, mais dimanche, il aura 90% du public contre lui. Il peut s'en servir comme d'une force. A Flushing, en 2015, il avait affronté Federer dans une ambiance digne de la Coupe Davis. Il s'en était nourri.

Notre avis

C'est sans contestation possible la finale rêvée entre les deux maîtres de Wimbledon. La plus logique, en tout cas. Roger Federer et Novak Djokovic pèsent douze titres à eux deux et, depuis 2003, deux finales seulement, en 2010 (Nadal-Berdych) et 2016 (Murray-Raonic), se sont déroulées sans au moins le Suisse ou le Serbe comme protagoniste.

Tout est donc réuni pour assister à un feu d'artifice dimanche. Federer a prouvé en demi-finale contre Nadal qu'il était toujours au sommet. Mais le défi s'annonce plus difficile encore pour lui en finale. Plus encore que l'Espagnol, Djokovic constitue aujourd'hui pour lui l'équation la plus complexe à résoudre.

Face à Nadal, Federer restait sur une dynamique positive, en dépit de sa récente défaite à Roland-Garros, mais le contexte de la terre battue pouvait réduire ses inquiétudes avant leurs retrouvailles sur herbe. Son rapport au numéro un mondial s'avère nettement moins favorable. Djokovic a remporté leurs quatre derniers duels en Grand Chelem et huit de leurs dix derniers tous formats confondus. Nole a clairement pris l'ascendant au fil des années.

Reste une interrogation, pour ne pas dire un doute : où en est vraiment Djokovic dans ce tournoi au cours duquel il n'a pas croisé un seul membre du Top 20 ? David Goffin et Roberto Bautista Agut ne sont certes pas des peintres, mais rien à voir avec l'opposition rencontrée par Federer à compter des quarts. RBA a posé de réels soucis au tenant du titre. Or Federer possède un service d'une autre envergure et globalement plus d'armes. Mais il nous semble que Djokovic possède malgré tout les clés de cette finale. S'il montre son meilleur visage des douze derniers mois, même un grand Federer pourrait ne pas suffire.

Notre pronostic : Novak Djokovic en 5 sets

Par Maxime BATTISTELLA et Laurent VERGNE

Novak Djokovic

Novak DjokovicGetty Images

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0